Environnement : à Limoges aussi, on se rassemble pour le climat

© F3 Nouvelle-Aquitaine / Gwenola Beriou
© F3 Nouvelle-Aquitaine / Gwenola Beriou

Entre 400 et 500 personnes se sont rassemblées devant la mairie de Limoges ce samedi 8 septembre, dans le cadre d'une journée d'action planétaire destinée notamment à exiger des gouvernements qu'ils agissent contre le réchauffement climatique.

Par Richard Duclos

Des actions et rassemblements ont été organisés sur toute la planète à l’occasion de la Journée mondiale pour le climat, pour exiger des gouvernements qu’ils agissent enfin contre le dérèglement climatique, en pleine préparation de la COP 24 qui aura lieu en Pologne en décembre.

A Limoges comme dans le monde entier, des citoyens se sont mobilisés ce samedi 8 septembre lors d'un rassemblement devant la mairie. Celui-ci a réuni entre 400 et 500 personnes, des militants mais aussi des citoyens lambda, venus parfois avec leurs enfants. Tous se disent concernés par les évolutions climatiques actuelles, et pour beaucoup, la démission de Nicolas Hulot a été un électrochoc.
 
Environnement : à Limoges aussi, on se rassemble pour le climat
Avec : Jean-Louis Pagès, président du groupe Les Verts - Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine - France 3 Nouvelle-Aquitaine - Reportage : Gwenola Bériou, Henri Simonet et Mary Bernhard


En France, l’initiative d'une grande marche a justement été lancée sur les réseaux sociaux par un simple citoyen de 27 ans, Maxime Lelong, juste après cette démission.

"Au quotidien, qui j'ai pour me défendre?", avait lancé le ministre de l’écologie sur France Inter. "Est-ce que j'ai une société structurée qui descend dans la rue pour défendre la biodiversité? (...) Est-ce que j'ai une union nationale sur un enjeu qui concerne l'avenir de l'humanité et de nos propres enfants?"

A Limoges aujourd’hui, 300 à 500 personnes ont donc répondu par l’affirmative à ces questions. Un peu plus tôt dans la journée, les associations les Amis de la Terre France et Action Non Violente Cop21 avaient commencé leur mobilisation par un nettoyage symbolique de la Société Générale, pour dénoncer le financement des énergies sales.
 
© F3 Nouvelle-Aquitaine / Gwenola Beriou
© F3 Nouvelle-Aquitaine / Gwenola Beriou

 

Sur le même sujet

Environnement : à Limoges aussi, on se rassemble pour le climat

Les + Lus