Friche des Ponts : "On a hâte de revoir les Limougeauds", la saison estivale démarre sans parking et sans soleil

La Friche des Ponts ouvre ses portes, ce mercredi 29 mai à 18h. Les organisateurs se préparent, dans la bonne humeur, malgré une météo capricieuse, à accueillir le public, après des mois d'incertitudes. Un moment de retrouvailles et de fête avec les habitants de Limoges, même si cette nouvelle édition est marquée par quelques changements.

Le temps est maussade, mais la bonne humeur est là ! Après des mois de rumeurs sur la réouverture, l'équipe de la Friche des Ponts n'a eu qu'un mois, au lieu de six, pour s'organiser.

"Le maître mot, ça reste l'adaptabilité"

Ce mercredi matin, le mobilier est encore entassé à différents endroits du site, mais le bar se remplit, les food trucks s'installent petit à petit et les lumières de la guinguette sont déjà en place. Tout le monde s'active pour être prêt à l'heure fatidique.

"Depuis une semaine, ça branche, ça soulève, ça bricole. Avec la pluie, le travail en extérieur est toujours un peu compliqué, mais notre objectif est d'être dans les temps", explique Benoît Lavalade, gérant de la Friche. Tout le monde est content de se retrouver, on a hâte de revoir les Limougeauds, d’autant plus qu'ils pensaient qu'on n'allait pas ouvrir cette année. Je pense, quand même, qu'il y aura du monde pour venir voir, manger un bout ou boire un coup." 

L'absence de parking, en raison des travaux sur les bords de Vienne, reste une préoccupation pour les organisateurs qui espèrent que cela ne freinera pas les Limougeauds. "Le maître mot, ça reste l'adaptabilité. C'est un élément avec lequel il faudra composer. Naturellement, la question se pose de savoir comment les gens vont faire pour se garer, mais, on reste proche du centre-ville, les gens peuvent se garer plus loin, il y a aussi le vélo", admet Bertrand Raineix, associé de la Friche.

Cette année, il y a des nouveautés sur le site. L'équipe a fait appel à de nouveaux partenaires pour mettre en avant les produits locaux. C'est le cas de Barbara Marchadier : cette caviste ambulante originaire de Limoges servira des verres de vins pour la première fois à la Friche. "Eux, ils ont l'expérience, moi, j'ai de l'appréhension. Je suis contente, mais j'essaye d'anticiper au maximum et j'attends de voir la densité de personne qu'il y aura", avoue-t-elle.

Les Limougeauds, prêt à (re)venir

Du côté des Limougeauds, le retour de la friche est une bonne nouvelle, même si certains avouent que la pluie et l'absence de parking pourront les freiner pendant un temps. "On a suivi tout ce qui se passait autour de la friche. Bon, c'est embêtant qu'il n'y a pas de parking, et ça va être agaçant pour ceux qui habitent au centre-ville. Mais on ira, on devra se garer plus loin", reconnaît Manon, "Moi, j'irai dès ce soir, peut-être", complète son amie Salomé.

"Ça va être très agréable de pouvoir, de nouveau, boire un verre sur les bords de Vienne. C'est attendu sans être attendu. Ça fait pas mal d’animation. Bon, le truc, ça va être de se garer, déjà qu'il n'y avait pas de place au centre-ville", avoue Pascal.

Pour d'autres habitants, c'est une occasion d'y mettre les pieds pour la première fois. "J'en ai entendu que du bien. C'est vraiment cool d'avoir ça ici, donc je compte bien aller voir de quoi il est question, mais quand il fera beau", plaisante Carole.

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité