Friche des ponts : réouverture, sécurité, parking, on fait le point sur le possible retour sur les bords de Vienne

La Friche des ponts pourrait se maintenir à son emplacement sur les bords de Vienne, à Limoges. Toutefois, des éléments restent à préciser concernant la logistique, la sécurité et les nuisances sonores. On fait le point.

"On a souvent fait face à des oppositions. C'était important pour nous qu'on reconnaisse qu'on est devenu incontournable à Limoges. On a entendu un discours agréable qu'on voulait entendre. On a pris du retard, mais on espère ouvrir comme à notre habitude", se réjouit Benoit Lavalade.

Les choses bougent du côté des bords de Vienne. Le gérant de la Friche des Ponts se dit confiant après avoir parlé avec le président de Limoges Métropole. Guillaume Gérin, que nous avons interrogé lors du conseil municipal de Limoges ce mercredi soir, nous confirme qu'il souhaite le retour de la manifestation sur le site de la Font-Pinot. "Dans la mesure, où il y a une autorisation de la mairie pour les maintenir sur site et qu'il y a une demande des organisateurs, et je crois que c'est une écrasante majorité de Limougeauds qui souhaite que la friche reste à cet endroit-là", souligne l'élu. 

C'était important pour nous qu'on reconnaisse qu'on est devenu incontournable à Limoges.

Benoit Lavalade

Gérant de la Friche des Ponts.

Le retour sur les bords de Vienne, c'est sûr ? 

La Friche des ponts a pourtant bien failli changer d'emplacement en 2024, en raison des travaux nécessaires sur les bords de Vienne. Il était évoqué le site de la Sablière. 

À lire aussi : "La Friche ailleurs n'aura pas le même succès" : le président de la guinguette s'exprime sur les rumeurs d'un déménagement

Mais après la conversation avec Guillaume Guérin, une bonne nouvelle supplémentaire a marqué un tournant selon eux : "On a reçu un courrier signé de la main du maire, comme quoi, nous avons l'autorisation de rester sur ce site, malgré la tenue des travaux", précise le responsable de la guinguette.

De son côté, le maire de Limoges, Emile Roger Lombertie, ne semble pas partager le même enthousiasme quant au retour de la Friche sur les bords de Vienne. Lors du point presse d'avant conseil municipal, ce mercredi 20 mars, l'élu explique pourquoi il ne peut pas interdire le maintien de la friche sur le site : "Nous n'avons aucune possibilité de nous opposer à une organisation qui serait faite dans des parcelles appartenant au privé." Ce dernier évoque, en revanche, les désagréments associés à ce rendez-vous chaque année : les nuisances sonores liées à la manifestation, notamment en soirée. Des arrêtés municipaux ont été pris de nombreuses fois, selon ce dernier, pour faire respecter la loi. Mais ce n'est pas là la principal problème selon la maire de Limoges....

Une question de sécurité

Le maintien de la friche est surtout conditionné à des règles de sécurité. Or, les travaux sur les bords de Vienne empêcheraient l'accès des camions de pompiers, selon le maire de Limoges. "Il y aura des engins et des travaux avec une rue impossible à faire circuler, voire dangereuse, compte tenu des travaux. Aujourd'hui, c'est à la sécurité, c'est-à-dire pompiers et préfecture, de nous dire si, et seulement eux, s'il y a la possibilité de faire fonctionner la Friche en sécurité." 

Mais selon Guillaume Guérin, il n'y aurait plus d'enjeu sécuritaire au niveau de cet emplacement : "Au bassin d'orage, [situé aux Casseaux], il y a une hauteur sous le pont qui fait que les camions de pompiers ne peuvent pas passer. Mais, maintenant sur place, à l'endroit où la Friche se situe aujourd'hui, il n'y a pas de raison qu'il y ait de problème de sécurité ou d'autorisation. Néanmoins, c'est à la préfecture de se prononcer." 

De son côté, Benoit Lavalade précise qu'un accès a été défini pour les véhicules d'urgences, les food trucks et le personnel. "Normalement, on n'a jamais de commission de sécurité. On dépose juste un dossier, par principe, à la préfecture pour leur expliquer les sorties de secours et accès pour les pompiers. Logiquement, on n'est pas soumis à la commission de sécurité de la préfecture, ni des pompiers."

De par leur classification, la friche n'a pas besoin d'un aval, mais d'un avis. Le dossier sera ainsi déposé par les organisateurs, la semaine prochaine, en préfecture. Si validation il y a, l'ouverture est espérée le 29 mai prochain. 

Et une absence de parking qu'il faudra anticiper

Même si les organisateurs espèrent une réouverture au printemps, des problèmes de logistiques restent à résoudre sans parking. Sur ce point, l'agglomération de Limoges désire mettre en place des navettes qui passeraient par plusieurs points relais à définir.

Une réflexion déjà conduite lors de l'évocation du déménagement à la Sablière. "Il est de notre responsabilité de mettre à disposition des moyens de mobilités", a assuré Guillaume Guérin, le 20 mars, en marge du conseil municipal. 

Le président de la métropole a proposé des aménagements alternatifs au parking qui ne sera pas accessible en raison des travaux. L'agglomération souhaite aussi encourager le covoiturage et le vélo et envisage un partenariat pour les parkings sous-terrain de la ville.

Le reportage de notre équipe : 

durée de la vidéo : 00h01mn38s
Bonne nouvelle pour les aficionados de la Friche des Ponts à Limoges, encore 50 000 l’an dernier : l’évènement devrait bien se tenir cet été sur son site historique, celui de la Font-Pinot. Devrait, car malgré l’assurance des organisateurs, il reste encore quelques obstacles. ©Jean-Martial Jonquard - Nassuf Djailani - France 3 Limousin

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité