• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Gymnastique : championnat fédéral féminin par équipe à Limoges

Le championnat se déroule sur trois sites dont le palais de sports de Beaublanc à Limoges où les moins de 14 ans ont évolué au sol ce samedi matin / © Gwenola Beriou
Le championnat se déroule sur trois sites dont le palais de sports de Beaublanc à Limoges où les moins de 14 ans ont évolué au sol ce samedi matin / © Gwenola Beriou

Plus de 1800 gymnastes venues de toute la France concourrent ce week-end à Limoges, dans le cadre du championnat fédéral par équipe, organisé par l'Elan sportif- les Elfes. Un sport où la performance individuelle sert le collectif.
 

Par France Lemaire

Près de 300 juges sont mobilisés pour ce championnat fédéral et fédéral 1 de gymnastique. Et ils doivent avoir l'oeil. Aux barres asymétriques, ils regardent l'alignement du corps, le respect de l'enchaînement imposé, et traquent les fautes techniques, ou des jambes un peu trop pliées à la réception du mouvement.
 

 

Question de solidarité



La gymnastique est un sport de rigueur individuelle, mais cette compétition favorise aussi la solidarité. Les points se marquent par équipe. 
 

Dans une compétition comme ça, ce qui fait qu'une équipe monte sur le podium, c'est la solidarité, c'est la cohésion d'équipe (...) c'est vraiment l'équipe qui est derrière, qui encourage et qui fait que tu réussis (Léa Tribolet, l'entraîneur Esprit Sport Seyssuel Estrablin, en Isère)



Les douze gymnastes d'une équipe passent sur chacun des agrès, la poutre, le sol, le saut de cheval, les barres asymétriques, et seules sont prises en compte les huit meilleures notes.


1860 gymnastes venues de toute la France ont concourru ce samedi, en catégorie Fédérale et Fédérale 1. Elles connaîtront leurs résultats et les classements demain matin.

 
Sol, poutre, barres asymétriques et saut
1860 gymnastes venues de toute la France concourent ce week-end à Limoges, dans le cadre du championnat fédéral féminin par équipe, organisé par l'Elan sportif- les Elfes de Limoges. Au programme barres asymétriques, sol, saut, poutre. Intervenants dans le reportage : Léa Tribolet, entraîneur Esprit Sport Seyssuel Estrablin (38) ♠ Zoé Camphort, licenciée à l'ASC Bonne Garde (44) ♠ Caroline Gay, juge aux barres asymétriques - Un reportage de Gwenola Beriou, Charles Lemercier et Antonio Dos Santos

 

Sur le même sujet

Des plages sans déchet en Charente-Maritime

Les + Lus