Houria Bouteldja a-t-elle sa place à l'Université de Limoges ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hélène Abalo
Houria Bouteldja en 2012
Houria Bouteldja en 2012 © PHOTOPQRLA DEPECHE DU MIDI NATHALIE SAINT AFFRE

Polémique à l'Université de Limoges. Dans une lettre ouverte, un professeur de sociologie dénonce la participation d'Houria Bouteldja à un séminaire le 24 novembre 2017. La présidence maintient la conférence et s'explique.

"Séminaire d'études décoloniales – Conférence-débat avec Houria Boutelhja, vendredi 24 novembre à 14h30 […] Le laboratoire Espaces Humains et Interactions Culturelles organise une conférence-débat avec Houria Boutelja autour de son livre "Les blancs, les Juifs et nous – Vers une politique de l'amour révolutionnaire".



Si l'annonce a disparu du site internet de l'Université de Limoges, le séminaire, lui, aura bien lieu. Une conférence, dont l'initiative revient à un groupe de chercheurs, qui ne sera pas ouverte au grand public mais seulement aux enseignants-chercheurs.


La polémique



C'est un professeur de sociologie de l'Université de Limoges, qui dénonce la venue de la porte-parole du Parti des Indigènes de la République. Stéphane Dorin reprend dans ce courrier public, les déclarations les plus polémistes d'Houria Bouteldja, accusé de tenir régulièrement des propos racistes et antisionistes. La LICRA a écrit à Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale et Frédérique Vidal ministre de l'enseignement supérieur. L'antenne limougeaude de SOS racisme proteste également.


"Pas question d'annuler"


YT - Alain Célérier, président de l'Université de Limoges


"C'est vrai que les idées que véhicule cette dame ne sont pas sur lesquelles on peut communiquer, mais ce qui nous intéresse, c'est un séminaire de recherche, c'est la confrontation d'idées dans un cadre scientifique [...] Si on commence à mettre des censures a priori, on sort de ce cadre de cette liberté" explique Alain Célérier, président de l'Université de Limoges. "La loi encadre et réprime les propos qui sont non conformes et on fera attention à ce que les propos restent dans la conformité de la loi", précise Alain Célérier. Pas sûr que cela suffise à apaiser les esprits.   

 
durée de la vidéo: 01 min 31
Polémique à l'Université de Limoges ©France


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.