Ils dissuadent et rassurent : avec les militaires de l'opération Sentinelle au cœur des marchés de Noël

La France est placée en alerte urgence attentat depuis l'assassinat de Dominique Bernard le 13 octobre à Arras. Dans le cadre de l'opération Sentinelle, de nouveaux militaires patrouillent donc en cette période de décembre, notamment sur les marchés de Noël. Notre équipe a pu les suivre à Limoges.

À l’approche de Noël, leur présence dans les rues de Limoges est devenue familière. Pourtant, la force Sentinelle n’est déployée que lorsque le risque attentat est à son niveau le plus élevé. "La force Sentinelle, c'est une mission de protection de la population", explique le lieutenant Bradley, chef du détachement Sentinelle. "Nous sommes là pour éventuellement dissuader toute attaque terroriste, mais nous sommes également là pour rassurer la population par notre présence".

durée de la vidéo : 00h01mn57s
Dans le cadre de l'opération Sentinelle et depuis que la France est à nouveau placée en alerte attentat, des militaires patrouillent en cette période de décembre, notamment au cœur des marchés de Noël. Notre équipe a pu les suivre à Limoges. ©Antoine Jegat, Olivier Journiat - France Télévisions
Armes chargées

Sept soldats venus de Tarbes composent cette patrouille fraîchement débarquée à Limoges. Ils sont tous armés d’un Famas, bel et bien chargé, toutefois muni d’une sécurité, comme l'indique le Maréchal des Logis Jérémy : "On a un témoin d'obturateur pour vérifier que tout le monde n'a pas une munition déjà dans la chambre (la chambre de combustion est l'endroit sur l'arme où les cartouches sont insérées, NDLR). Une fois qu'on a le chargeur, on a juste un mouvement à faire, la munition s'engage dans la chambre et on est prêts à faire feu". 

L'opération Sentinelle opère en appui des forces de police, toujours en lien avec elle. "Typiquement en cette période de marchés de Noël, la ville de Limoges a demandé que différentes zones soient sécurisées, près des chalets, à proximité de la fête foraine, ainsi que sur les autres marchés de denrées alimentaires comme près de la cathédrale", indique le Lieutenant-colonel Pasteaud, délégué militaire départemental.

À l'affût des comportements et des objets suspects

Ce samedi après-midi, le centre-ville est bondé, la menace peut venir de partout : "quand on patrouille, on regarde l'attitude des gens. On regarde si certains ne sont pas trop alcoolisés, si d'autres paraissent suspects, s'il n'y a pas des colis abandonnés". 

Leur présence dans les allées du marché de Noël laisse peu de monde indifférent, comme cette passante : "vous me faites peur, vous êtes tous regroupés là, on a l'impression qu'il va se passer quelque chose". La présence des militaires tranquillise certains : "Avec ce qu'il se passe en ce moment, les gens ne sont pas forcément rassurés, c'est bien qu'ils soient là". 

Au total, 12 000 militaires sont déployés sur tout le territoire français. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité