Incendies en Gironde : des pompiers de Haute-Vienne et de Creuse vont prendre la relève

Publié le
Écrit par Lauryane Arzel avec Isabelle Rio

Pour lutter contre les incendies en Gironde, les relèves se poursuivent chez les pompiers limousins. Une nouvelle équipe, composée de pompiers creusois et haut-viennois, a pris le départ ce dimanche 14 août 2022.

Ce dimanche 14 août 2022, une nouvelle équipe de sapeurs-pompiers est partie du centre Martial Mitout à Limoges (Haute-Vienne) direction la Gironde. 25 hommes et femmes vont relever pendant 48 heures les effectifs déjà présents sur place. Pour ce nouveau départ, 19 sapeurs-pompiers étaient issus du SDIS 87 et six du SDIS de la Creuse. Unir les effectifs des deux départements est en effet une nécessité, face à des incendies qui durent et des conditions très difficiles. En Gironde, les pompiers du Limousin sont autonomes avec une infirmerie et une équipe de maintenance.

Une météo qui s'améliore

La situation serait en train de s'améliorer grâce au soutien des soldats du feu européens et aux précipitations de la nuit de vendredi à samedi. D'après le lieutenant Boris Aubin, Boris  Aubin, chef de centre Martial Mitout, il faut "croiser les doigts pour que la météo aide à lutter contre ces sinistres. Le feu ne progresse plus mais n’est pas pour autant terminé. Il faut être extrêmement vigilant à noyer les dernières fumerolles." 

La relève du jour mélange sapeurs-pompiers haut-viennois et creusois. Pour Fabrice Chaput, adjudant-chef au centre de secours d’Auzances (Creuse), "il y a toujours un peu de stress mais surtout l’envie d’aider les collègues en Gironde. J’espère que ce sera un petit peu intense. Rendre service, c’est un sacerdoce avant tout."

Mutualiser les forces des deux départements permet aussi de ménager les effectifs. L'opération de soutien aux pompiers girondins est prévue jusqu'au 31 août. "Les sapeurs-pompiers sont été éprouvés par les chaleurs. On anticipe également les relèves jusqu'à la fin du mois", détaille le lieutenant Boris Aubin. Il faut composer avec les congés et les opérations courantes.

Depuis le mois de janvier, plus de 48 500 hectares ont brûlé dans le pays, soit trois fois plus que la moyenne annuelle des dix dernières années.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité