• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

“Incitation à la haine raciale” : nullité des poursuites contre le FN de Limoges

Vincent Gérard : "S'il faut réécrire la même chose, je le ferai" / © Franck Petit
Vincent Gérard : "S'il faut réécrire la même chose, je le ferai" / © Franck Petit

Le tribunal correctionnel a prononcé ce matin la nullité des poursuites à l’encontre de Vincent Gérard et deux autres conseillers municipaux Front National de Limoges après des écrits dans le journal municipal.

Par François Clapeau

Le parquet avait recquis 1 500 euros d'amende, mais finalement il n'en sera rien : la justice a prononcé ce vendredi 8 juin la nullité des poursuites contre le Front National de Limoges.
Le tribunal correctionnel de Limoges étudiait une plainte de la Licra, la Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme.


Revue municipale


Dans le viseur de l’association, une tribune publiée dans la revue municipale, dénonçant l’agression du personnel du CHU par « un de nos nouveaux habitants, invités par nos gouvernants, logés, nourris, blanchis, aidés, soignés, le tout gratuitement, avec en prime un peu d’argent de poche ».


Nullité des poursuites


Les conseillers municipaux de "Limoges Bleu Marine" étaient jugés pour incitation à la haine raciale. 
Mais la justice a tranché : elle prononce la nullité des poursuites, et juge irrecevable la constitution de partie civile de la Licra.


"S'il faut réécrire la même chose, je le ferai"


Vincent Gérard est satisfait de ce jugement et déclare à la sortie du tribunal : "Je n'en attendais pas moins (...) s'il faut réécrire la même chose, je le ferai."

Quand au parquet, il réfléchit à un éventuel appel.

Sur le même sujet

Manifestation anti Monsanto Bayer

Les + Lus