Cet article date de plus de 3 ans

J'aime la galette...

Pour ce week-end d'épiphanie des 6 et 7 janvier, la galette des rois emporte toujours un franc succès même après les excès des repas de Fêtes. Frangipane, briochée ou couronne, histoire de cette tradition... 
Le 1er dimanche de janvier, on tire les rois !
Le 1er dimanche de janvier, on tire les rois ! © MaxPPP/Sébastien Jarry
Le jour de l'Epiphanie, le 1er dimanche de janvier, des millions de consommateurs dégustent la galette dont les origines remontent avant l'ère chrétienne aux Saturnales romaines.

Le temps d'un jour, l'esclave pouvait devenir maître


Du temps des Romains, le jour du solstice d'hiver, tous les hommes devenaient égaux. Celui qui tirait la fève était roi et pouvait, selon la tradition, donner des gages à ses maîtres, seulement pour une journée !

Une tradition récupérée par l'église catholique


Au XIIIe siècle, l'église catholique fixe cette tradition en gardant le principe de la fève, 1ère graine censée germer à la fin de l'hiver, symbole de fécondité.
Galettes dans une boulangerie-pâtisserie de Limoges
Galettes dans une boulangerie-pâtisserie de Limoges
Dans la boulangerie limougeaude ci-dessus, près de 400 pièces se sont écoulées en quelques heures. Malgré la hausse du prix du beurre (plus de 170% en 20 mois), le patron a choisi de ne pas augmenter les prix. Une tradition qui perdure et qui a du bon...
durée de la vidéo: 01 min 20
La galette des rois ©France 3

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gastronomie sorties et loisirs tradition