L’Asvel beaucoup trop fort pour le Limoges CSP

Publié le Mis à jour le

Dans une soirée placée sous le signe de la lutte contre le racisme, après 40 minutes de match à sens unique, les limougeauds se sont largement inclinés à Beaublanc 60-83.

Le suspens n’a pas duré longtemps. Après 3 minutes de jeu, l’Asvel mène déjà de 11 points. 

La défense de Villeurbanne est agressive, et l’adresse de loin est impeccable. En face, le maillot inédit des limougeauds ne leur donne pas de force nouvelle. Limoges s’étouffe, manque de réussite, et l’équipe ne peut mettre en place aucun système. 

Pour le coach Mehdy Mary, "c’est dur de faire face à cette intensité défensive, et juste, de jouer."
Pour couronner le tout, l’ailier Marcus Ginyard sort sur blessure.


Le CSP a 14 points de retard après le premier quart-temps, mais l’équipe se ressaisit un peu. La domination de Villeurbanne est toujours nette, mais l’hémorragie se calme. L’écart à la mi-temps ne s’est pas trop creusé, 33-48.


Léger mieux
 

Au retour sur le parquet, le CSP est en meilleure forme, et parvient même à revenir un tout petit peu, jusqu’à réduire l’écart, à tout de même 11 points. 

Nicolas Lang marque de loin, et le pivot Jerry Boutsiele occupe la raquette, profitant des nombreuses fautes de son adversaire direct, Mustapha Fall. 

Mais l’autre pivot cercliste Grismay Paumier se blesse à son tour, et la fin de cette période est marquée par un nouveau recul des limougeauds qui ont 20 points de retard après 30 minutes de jeu. 
Mehdy Mary reconnaît : "Quand tu es parti de si loin, c’est dur de revenir."


Pas de miracle
 

Le dernier quart-temps ne fait pas vraiment vibrer, et le score final est sévère mais logique, 60 à 83. 
Jerry Boutsiele conclut la soirée en conférence de presse : "Le début du match résume clairement le match."

Céline Forte et Richard Dacoury, présidente et vice-président du CSP, étaient présents en tribunes ; ils sont passés par les vestiaires après la rencontre, pour assurer les joueurs de leur soutien. Ils en auront besoin avant un nouveau match de Jeep Elite dès mardi face à Boulogne-Levallois.