L’école de La Monnaie menacée de fermeture à Limoges : "C’était une richesse, on avait de petites écoles", regrette la secrétaire du SNUIPP-FSU

Publié le Mis à jour le
Écrit par Olfa Ayed
L'école La Monnaie de Limoges pourrait fermer à la rentrée 2022.
L'école La Monnaie de Limoges pourrait fermer à la rentrée 2022. © Capture d'écran Google Street View

Les 33 élèves de l’école de La Monnaie de Limoges pourraient ne pas faire leur rentrée 2022 dans leur établissement. C’est ce qu’a annoncé la municipalité en conseil d’école le 29 novembre dernier. Une décision que regrettent certains parents et le syndicat enseignant SNUIPP-FSU.

Après l’annonce de la fermeture de l’école maternelle Paroutaud en novembre dernier, c’est désormais l’école de La Monnaie de Limoges qui pourrait ne plus accueillir d’élèves dès la rentrée prochaine. "C’est une toute petite école, explique Vincent Jalby adjoint au maire en charge de la politique éducative et de la jeunesse. C’est une école isolée, élémentaire sans maternelle. A côté de ça, on a des écoles à proximité qui sont en capacité d’accueillir ces enfants."

Dans le cadre de son projet de restructuration des groupes scolaires, la mairie de Limoges pourrait décider de ne pas rouvrir l’année prochaine. Une décision regrettable pour Marie-Mélanie Dumas, co-secrétaire départementale du SNUIPP-FSU.

C’était une richesse, on avait de petites écoles et ça c’est très pratique. On est quand même dans une période de pandémie mondiale, on nous demande de ne pas brasser beaucoup d’élèves et ces petites structures nous permettent de ne pas en réunir trop au même endroit.

Marie-Mélanie Dumas

Co-secrétaire départementale du SNUIPP-FSU

"Il n'y a pas d'écoles usines à Limoges"

Même son de cloche du côté de certains parents. Pour cette maman d’une élève scolarisée en CM2 et un autre en CP dans cet établissement de 33 élèves, cette configuration était bénéfique pour l’apprentissage des enfants : "Ma fille avait des difficultés. Avec un maître qui n’a que 16 élèves par classe, c’est plus facile pour les aider plutôt que quand ils sont 30 par classe dans une autre école." 

Pour l’adjoint au maire, pas d’inquiétudes à avoir de ce côté-là : "Il n’y a pas d’écoles usines à Limoges. Tous les enseignants sont très investit dans leur travail. Tous les enfants sont accueillis de la même façon."

Vincent Jalby indique également que la rescolarisation des élèves ne posera pas de problème : "Dans cette école nous avons 33 élèves, mais un certain nombre sont en CM2. Ce n’est qu’une grosse vingtaine d’élèves qui va devoir être changer d’écoles et toutes les écoles sont en capacité de les accueillir."

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.