La clinique du Colombier à Limoges va se voir retirer une autorisation de pratiquer certaines activités liées à la cardiologie interventionnelle

Publié le Mis à jour le

Coup dur pour l'établissement de soins privés qui doit prochainement fusionner avec la clinique Chénieux

La clinique du Colombier avait reçu l'autorisation de pratiquer certaines interventions dans une salle spécifiquement équipée dite de "rythmologie interventionelle" qui permet de traiter les troubles du rythme cardiaque. Ceci concernait en particulier la pose de pacemaker ou de défribillateurs, la réalisation de cartographie en 3 D, les radio-fréquences. Activités qu'elle exerce depuis 2009.

L'autorisation avait été accordée par le précédent directeur de l'Agence Régionale de Santé mais son successeur n'aurait pas souhaité la renouveler. Selon nos informations, la décision est d'autant plus difficile à admettre pour les équipes concernées qu'une autorisation serait en vue dans un établissement de Corrèze.

La direction du Chu de Limoges a rapidement réagi à cette nouvelle et déclare prendre acte "de la décision rendue par l’Agence Régionale de Santé Limousin, concernant l’organisation de la rythmologie interventionnelle en région.  Le renforcement de la coopération entre les professionnels de santé publics et libéraux permettra la consolidation du pôle régional de rythmologie interventionnelle. Le CHU de Limoges réaffirme sa volonté d’ouvrir son plateau technique, conformément à sa vocation de centre hospitalier universitaire de référence, et à son projet d’établissement pour répondre aux besoins de la population, en maintenant son ancrage territorial."



durée de la vidéo: 02 min 14
Limoges: coup dur pour la clinique du Colombier