Cet article date de plus de 5 ans

Le cross de l'USEP s'est déroulé comme prévu à Limoges

Jusqu'au 22 novembre, une circulaire ministérielle suspend les départs en voyages scolaires et les sorties occasionnelles. En revanche, les activités régulières, elles, sont maintenues. C’était le cas du cross organisé ce matin par l’USEP de Haute-Vienne.
Les sorties scolaires sont annulées cette semaine en raison de l’état d’urgence décrété vendredi soir, 13 novembre 2015, après les attentats de Paris. Jusqu'au 22 novembre, une circulaire ministérielle suspend les départs en voyages scolaires et les sorties occasionnelles. En revanche, les activités régulières, elles, sont maintenues. C’est le cas du cross organisé par l’USEP de Haute-Vienne. Ce 18 novembre 2015, 500 enfants des écoles primaires ont donc couru à Faugeras, au nord de Limoges. Les organisateurs ont suivi les directives de l’inspection académique.
Outre ce contexte particulier, cette année, les jeunes compétiteurs étaient invités à donner un livre pour un enfant haïtien. Une opération de solidarité avec Haïti pilotée par le Secours populaire. Les ouvrages collectés aujourd’hui en Haute-Vienne seront acheminés en Haïti par containers. Ils sont destinés à permettre la création de bibliothèques dans dix écoles de Jacmel, dans le sud d’Haïti.

durée de la vidéo: 01 min 34
Le cross de l'USEP s'est déroulé comme prévu à Limoges ©France 3 Limousin.
Intervenant : Jean-Marie Bellezane, président USEP 87; Thierry Mazabraud, Secours Populaire 87; Lyn François, président de l'association Acem Haïti

Une note d’optimisme dans un climat lourd après l’assaut antiterroriste ce matin, 18 novembre 2015, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). "Sept personnes ont été interpellées" et deux autres terroristes présumés ont été tués dans cette opération des policiers du Raid et de la Brigade de recherche et d'intervention, selon Bernard Cazeneuve.

La prolongation de l’état d’urgence examiné par le Parlement

La prolongation de l'état d'urgence sera examinée jeudi à l'Assemblée nationale et vendredi au Sénat, a indiqué ce matin le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, qui a présenté les principales mesures d'un projet de loi préparé en urgence à la suite des attentats de Paris. De nombreux directeurs d’établissements et d’enseignants du Limousin sont dans le flou concernant le maintien des voyages scolaires et sorties occasionnelles programmés dans les semaines et les mois qui viennent.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
athlétisme sport éducation société solidarité