Le Limoges CSP à Strasbourg, avec ambition et quelques incertitudes

Publié le
Écrit par Jean-Martial Jonquard
Les joueurs du Limoges CSP à l'entraînement, ce jeudi 13 janvier, avant leur déplacement à Strasbourg.
Les joueurs du Limoges CSP à l'entraînement, ce jeudi 13 janvier, avant leur déplacement à Strasbourg. © Jean-Martial Jonquard/France Télévisions

C’est fort de ses quatre victoires consécutives, dont deux de prestige à l’extérieur, que le CSP va se déplacer ce samedi 15 janvier à Strasbourg, pour le compte de la 16ème journée du championnat. Un CSP ambitieux, mais qui ne sait pas encore s’il pourra compter sur Nicolas Lang et Demonte Harper, deux de ses pièces maîtresses.

Il peut y avoir des surprises, mauvaises comme à un moment pour nous, bonnes comme en ce moment.

Massimo Cancellieri, coach du Limoges CSP

La prudence transalpine…

Souvent bouillant et tonitruant sur le banc, Massimo Cancellieri retrouve sa réserve au moment d’évoquer ce déplacement en Alsace.

Oui, Limoges  vient d’enchaîner quatre victoires, dont deux, brillantes et inattendues, à Monaco et à l’ASVEL.
Oui, il a manqué, lors de ces rencontres, des joueurs majeurs, mais d’autres les ont fait parfaitement oublier (voir la prestation « stratosphérique de Massinburg contre Paris).

Pourquoi alors ne pas ambitionner de poursuivre heureusement cette « tournée des géants », et de croire aux chances limougeaudes sur le parquet de la SIG ?  
Pourquoi pas, mais attention, Strasbourg n’est pas une équipe comme les autres, prévient le coach limougeaud !

« Je pense que ce sera un match particulièrement difficile pour nous. On va aller jouer une équipe vraiment différente des autres (NDLR : du championnat). Ils jouent beaucoup de situations sans avoir besoin de défendre et, ce faisant, ils sont très durs, très impressionnants. Cela va être un match très important et nous devrons faire le moins d’erreurs possibles, sinon à chaque fois, ils nous punirons ».

Grismay Paumier et Assane Ndoye sont à l’unisson de leur entraîneur.

« Strasbourg est une très belle équipe, il faudra que l’on fasse attention car ils sont très forts au rebond, ils sont très organisés. Nous devrons être très intelligents si l’on veut gagner ce match. » Grismay Paumier, ailier-fort du Limoges CSP

« Ça va être un beau challenge, ils sont à peu près au même niveau en championnat, mais c’est une équipe qui est très, très forte, c’est une équipe qui joue vraiment différemment des autres équipes que l’on a pu jouer. Pour nous, pour s’évaluer et voir notre niveau  vis-à-vis d’une équipe de BCL (NDLR : une des Coupes d’Europe, où Strasbourg brille actuellement), c’est important d’être prêts à aller gagner. » Assane Ndoye, ailier du Limoges CSP

Si, sur le papier, Strasbourg semble plus fort que Limoges, il y a pourtant des similitudes entre les deux équipes.

« Oui il y a des ressemblances entre eux et nous, sur le fait de jouer collectif, d’avoir une défense dure. Mais ils ont plus de taille et d’envergure que nous. On peut dire que nous sommes similaires dans l’attitude, pas sur les joueurs ni sur comment les équipes ont été bâties. Il n’y a pas un joueur plus dangereux qu’un autre, c’est l’équipe, toute l’équipe qui est dangereuse, car ils jouent collectifs. Chacun a de la valeur, mais ensemble, ils apportent quelque chose de plus. Là-bas, un shooteur ne fait pas que marquer, il shoote et il passe, il shoote et il dunke, il shoote et il fait des écrans. Ils sont très impressionnants, je les aime beaucoup. Notamment parce qu’ils ont tous individuellement une grande expérience, et se la font partager. Nous en avons moins. Disons que nous avons trois joueurs à ce niveau, ils en ont huit ! »  Massimo Cancellieri, coach du Limoges CSP

« C’est une équipe qui shoote beaucoup à 3 pts, qui a des joueurs très, très intelligents, ils ont peu de joueurs qui vont garder la balle et qui vont jouer des un contre un, à part leur meneur John Roberton. Sinon ce sont des joueurs qui jouent en passes et qui sont très intelligents sur la lecture de jeu. » Assane Ndoye, ailier du Limoges CSP

Et quand on demande au jeune ailier si c’est comme le CSP, il répond OUI dans un grand rire !   Car tout de même, avec sa bonne série, Limoges ne se déplace pas en Alsace en victime expiatoire !  

« Tout peut arriver, alors on doit prendre match après match, car il peut y avoir des surprises, mauvaises comme à un moment pour nous, bonnes comme en ce moment ». Massimo Cancellieri, coach du Limoges CSP

 « Oui c’est vrai, on a beaucoup de confiance en ce moment, ça se voit sur et en dehors du terrain.
Après, il ne faut pas s’emballer, il faut essayer de continuer d’enchainer les victoires.
Chacun connait son rôle, ce qu’il doit apporter. On sait qu’on n’est pas de « gros » joueurs, on a besoin du collectif, pour pouvoir se développer et gagner les matchs, et c’est ce qu’on essaye de travailler
 ». Grismay Paumier, ailier-fort du Limoges CSP

« J’attends une victoire, on ne va pas se déplacer pour une défaite !

On travaille toute la semaine pour quelque chose et si on va là-bas, c’est pour ramener une victoire, pour être très bien au classement, pour viser plus haut et atteindre les play-offs. » Assane Ndoye, ailier du Limoges CSP

Reste que pour ce déplacement, qui ne marque même pas la fin des matchs allers ( !), le CSP n’est pas encore sûr de pouvoir compter sur Nicolas Lang et Demonte Harper, deux de ses pièces maîtresses, l’un revenant d’une blessure à la cheville, l’autre ayant eu la Covid.

« Oui je fais au jour le jour, et je verrai pour Nicolas, parce que je ne veux pas faire revenir un joueur s’il n’est pas totalement prêt.
On s’entraine, on voit et de toute façon, ils viendront avec nous.
S’ils le peuvent, ils joueront, sinon non. On verra, mais honnêtement, je ne sais pas aujourd’hui (NDLR : ce jeudi 13 janvier). » Massimo Cancellieri, coach du Limoges CSP

Le match se jouera au Rhénus ce samedi 15, à 20h00.

Quant à la prochaine rencontre des Limougeauds, qui elle, sonnera la fin de la première partie du championnat, ce sera le 23 janvier prochain, à 17h00 à Beaublanc.
Les adversaires du CSP ne seront rien de moins que les meilleurs ennemis, les Palois !
Une victoire en Alsace, la meilleure manière de préparer le « Clasico »…

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.