Le Limoges CSP s'impose face à Boulazac 84-74

Après une première mi-temps difficile, le CSP est parvenu à faire respecter la logique du classement ce mardi 1er juin grâce notamment à un Jerry Boutsiele dominateur.

Avec 27 points marqués, Jerry Boutsiele a été un artisan majeur de la victoire du CSP.
Avec 27 points marqués, Jerry Boutsiele a été un artisan majeur de la victoire du CSP. © André Abalo

Le match commence sur un air de déjà vu : c'est encore poussif pour les locaux.

Les shooters muselés

Collés par la défense adverse, les arrières du CSP ne trouvent pas de tirs extérieurs, et plusieurs pertes de balles sont sanctionnées. La défense des limougeauds, elle, n'est pas assez solide. 

Il y a tout de même un point très positif dans cette configuration : le retour au premier plan du pivot Jerry Boutsiele, très actif des deux côtés du terrain. Il domine sous les paniers, et c'est lui qui permet à son équipe de rivaliser au score.

Mais c'est insuffisant pour créer un écart, et Boulazac vire en tête à la pause 36-44.

Du mieux en deuxième mi-temps

En deuxième période, le CSP parvient enfin à dominer le match, après un coup d'accélérateur porté par Nicolas Lang qui marque deux fois de suite à longue distance. Le CSP passe en tête et creuse un premier écart, mais tout cela reste fragile : après 30 minutes, les deux équipes sont encore au coude à coude, 63 à 60. 

La victoire se dessine vraiment dans les 10 dernières minutes avec un Philip Scrubb à son tour décisif. Cette fois Limoges creuse un sérieux écart en profitant notamment de la fraîcheur d'un effectif plus large.

La victoire finale est logique, 84-74.

Réactions

A l'issue du match, Jerry Boutsiele se montre encore combatif : "On est trop gentils avec les adversaires, on est trop laxistes. Contre Boulazac c'est passé, contre des équipes mieux classées ça ne passera pas." 

Pour Mehdy Mary, la copie aurait pu être meilleure, principalement en première mi-temps : "Notre intensité défensive est basse, ça leur laisse des espaces. Les ajustements tactiques en deuxième mi temps nous ont aidé, et aussi le niveau d'énergie général."

Le marathon continue avec un match très important ce jeudi : le Clasico, sur le parquet de Pau.

Alors que le CSP vise maintenant des phases finales qui devraient bien avoir lieu, Boulazac va terminer sa saison en sachant sa relégation en Pro B inéluctable. 

Les joueurs du Limoges CSP ont pu un peu renouer avec le plaisir de gagner en public.
Les joueurs du Limoges CSP ont pu un peu renouer avec le plaisir de gagner en public. © André Abalo

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
limoges csp basket-ball sport boulazac basket