Le président de la Région Limousin comprend l'agacement des usagers du TER Limoges Poitiers

TER Limousin / © Georges BARTOLI /MAXPPP
TER Limousin / © Georges BARTOLI /MAXPPP

Dans un courrier qu'il a adressé ces jours-ci au maire de Mignaloux-Beauvoir (Vienne), Jean-Paul Denanot évoque à demi-mot un manque de concertation avec la Région Poitou-Charentes

Par Christian Bélingard

Pour un certain nombre d'usagers, la ligne Ter Poitiers-Limoges pâtirait du projet de LGV. Des horaires sont modifiés depuis le 10 décembre et entraînent des protestations en cascade. Face à cette situation, le président de la Région Limousin a donc pris le soin d'écrire à un élu local concerné par ces problèmes. "Le décalage à 7h10  (arrivée Poitiers à 7h21) du train quittant actuellement Mignaloux-Nouaillé à 6h 48 ( arrivée Poitiers à 6h59) fait suite à une demande la région Poitou-Charentes, qui souhaitait une arrivée plus tardive à Poitiers pour les usagers réguliers ( travailleurs et scolaires) embauchant vers 8h" précise Jean-Paul Denanot qui ajoute: "La suppression du train quittant Mignaloux-Nouaillé à 8h19 ( arrivée Poitiers 8h29) est due quant à elle au refus de la Région Poitou-Charentes de cofinancer ce train en 2013."

Le président de la région Limousin souhaite un travail coordonné en 2013 avec la Région Poitou-Charentes. Une manière de reconnaître que tel n'a pas été le cas cette année.

A noter qu'Alain Claeys, député-maire de Poitiers, est l'invité du journal de France 3 Limousin ce soir à 19h. Il participera ensuite à une réunion d’élus, de socioprofessionnels, de chefs d’entreprise et de personnalités des territoires concernés par la future LGV à Ester Technopole.



Sur le même sujet

Bergerac : des consultations en télémédecine en accès direct depuis la pharmacie

Les + Lus