replay

Législatives 2024 : les cartes vont-elles être rebattues en Limousin ?

Une semaine avant le premier tour des élections législatives, les cartes vont-elles être rebattues en Limousin ? C’est la question posée dans notre émission Dimanche en Politique aux chefs de file des principaux partis en lice en Haute-Vienne, Creuse et Corrèze.

Ils sont trente à avoir déposé leur candidature pour devenir députés en Limousin pour ces élections législatives anticipées, dont le premier tour se déroule le 30 juin 2024. 

À lire aussi : LÉGISLATIVES 2024. Les candidats et les enjeux dans les trois circonscriptions de Haute-Vienne

Quels rapports de force entre les différentes formations politiques en Haute-Vienne, en Creuse et en Corrèze ? Quelles alliances et sur quels principes ? Comment imprimer un message dans cette campagne éclair ? Les cartes vont-elles être rebattues ?

À lire aussi : LÉGISLATIVES 2024. Les candidats et les enjeux en Creuse

Pour en débattre, Annaïck Demars reçoit des représentants des principaux partis en lice en Limousin : 

  • Romain Couty, membre de LFI, porte-parole du Nouveau Front populaire  ;
  • Roland Mérigoux, président de Renaissance en Haute-Vienne ;
  • Florent Bénétreau, porte-parole pour le Rassemblement national en Haute-Vienne ;
  • Guillaume Guérin, chef de file LR en Haute-Vienne et président de Limoges Métropole.

À lire aussi : LÉGISLATIVES 2024. Les candidats et les enjeux dans les deux circonscriptions de Corrèze

Au sommaire de ces débats : les positionnements politiques de chacun, mais aussi les programmes économiques et la question du pouvoir d'achat. 

Mise à jour du 25/06/24

Au cours de cette émission, Guillaume Guérin a interpellé le porte-parole de LFI notamment sur le programme économique du Nouveau Front Populaire. Suite à la diffusion, la secretaire fédérale du PS 87 Gülsen Yildirim a souhaité réagir : "Outre que les téléspectateurs auraient aimé entendre M. Guérin détailler ses propres positions, celles de « l’extrême centre » dont il se fait le chantre désormais, ils auraient aimé également ne pas entendre des contre-vérités et des propos désobligeants sur le candidat socialiste sur la deuxième circonscription dont il a fait sa bête noire", ajoutant que contrairement à ce que prétend le président de Limoges Métropole qu'elle appelle à "un peu de sérieux"," la mise en place d’un barème de 14 tranches de l’impôt sur le revenu n’entraînera pas d’augmentation de l’imposition des classes populaires et moyennes mais au contraire a pour ambition de le rendre plus progressif. Le tableau cité ne figure en aucune manière dans le document du programme".

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité