Energies renouvelables : une ressource pour les agriculteurs du Limousin ?

durée de la vidéo : 00h01mn56s
Méthaniseurs, photovoltaïque, énergie bois... L'agriculture se diversifie à grande vitesse. Ces énergies semblent représenter une source de financement appréciable pour ce secteur d'activité régulièrement touché par des crises. Une journée d'information a été organisée ce mardi 7 novembre par la chambre d'agriculture de la Haute-Vienne pour présenter des projets et informer les futurs investisseurs. ©Jean-Marie Arnal, Valérie Agut, France Télévisions

Méthaniseurs, photovoltaïque, énergie bois... L'agriculture se diversifie à grande vitesse. Ces énergies semblent représenter une source de financement appréciable pour ce secteur d'activité régulièrement touché par des crises. Une journée d'information a été organisée ce mardi 7 novembre par la chambre d'agriculture de la Haute-Vienne pour présenter des projets et informer les futurs investisseurs.

De plus en plus d'agriculteurs cherchent à diversifier leur activité et se tournent vers l'installation de structures d'énergies renouvelables sur leur exploitation. 

Nicolas Cornée, agriculteur au Vigen, s'est laissé séduire. Il a investi 3,5 millions d'euros dans un méthaniseur installé sur ses parcelles. 10 000 tonnes de digestat sortent annuellement de ce dispositif. Pour produire 90 mètres cubes de biogaz par heure, 6 000 tonnes de fumier et 4000 tonnes de seigle sont nécessaires.

Avec cet investissement, on a une vision à moyen-long terme sur notre production et notre achat. Aujourd'hui, avec nos vaches, on ne sait pas du tout à combien on va vendre notre kilo de viande dans plusieurs mois. C'est très inconfortable pour gérer nos structures.

Nicolas Cornée, agriculteur au Vigen

France 3 Limoges

Un complément de revenu non négligeable 

Les fluctuations de prix fragilisent la situation des agriculteurs déjà précaires. "Ce n'est pas la politique agricole commune qui permet de garantir un revenu aux agriculteurs", souligne Bertrand Venteau, président de la chambre d'agriculture de Haute-Vienne. Ces exploitations représentent donc un complément de revenus non négligeable dans leur activité.

Bertrand Chayat, un autre agriculteur, a lui décidé de consacrer 10 hectares aux panneaux photovoltaïques. 

C'est un appui à notre agriculture locale, une évolution du métier pour les années à venir. C'est de la production locale, de l'énergie locale et derrière un maintien des exploitations.

Bertrand Chayat, agriculteur au Vigen

France 3 Limoges

"Décarboner en milieu rural"

Cette démarche est donc une belle occasion pour les entreprises du secteur des énergies renouvelables. Elles ont ainsi répondu présent à cette journée pour présenter d'autres enjeux :  

Aujourd'hui, on est à la croisée entre la souveraineté alimentaire et la souveraineté énergétique. On a le projet agricole qui reste au cœur du projet énergétique et donc on apporte un service à la parcelle, un service à l'agriculture, tout en produisant une énergie verte et décarbonée en milieu rural.

 Dijella Bagoudou, référente agrovoltaisme Sud Ouest EDF Renouvelable

France 3 Limoges

Cette évolution fait débat et le phénomène a ses opposants.

Actuellement, dix à quinze méthaniseurs sont en fonctionnement dans le département. Les panneaux photovoltaïques au sol devraient occuper plusieurs dizaines d'hectares dans le nord de la Haute-Vienne dans les prochaines années.