"Les augmentations, c'est normal, mais là, c'est abusé !" Envolée des tarifs à l'Aquapolis de Limoges

Au 1ᵉʳ janvier 2024, les différents prix d'entrée au centre aquatique de Limoges ont bondi de près de 15%. C'est la 3ᵉ augmentation des tarifs en trois ans. Limoges Métropole la justifie par une hausse importante des charges liées à l'équipement.

C'est la douche froide ! Pour les habitués de l'Aquapolis, le premier bain de ce début janvier a de quoi donner des frissons. Pour faire quelques longueurs et profiter des bassins à remous, il faut désormais débourser 7,70 € contre 6,75 € (les résidents de Limoges Métropole bénéficient d'un tarif préférentiel à 6,30 € contre 5,50 € l'an dernier)...

L'augmentation concerne toutes les formules - cartes de dix entrées, abonnements, espace bien-être... - qui enregistrent toutes une hausse de 10 à 15%. Seules certaines activités et l'école de natation sont épargnées. C'est la 3ᵉ augmentation des tarifs en trois ans, après des hausses de 2,5% en 2022 et 10% en 2023.

durée de la vidéo : 00h01mn42s
Au 1er janvier 2024, les billets d'entrée et les abonnements à l'Aquapolis de Limoges ont augmenté de 10 à 15%. En cause : la hausse des charges (énergie et salaires). ©Emmanuel Denanot et Samuel Chassaigne

"Il faut que le service suive !"

Cette habituée de l'Aquapolis, abonnée au Pass Liberté (qui donne accès à tout) depuis 2018, est très mécontente. Le tarif est passé de 67,55 € à 77,30 €. "Les augmentations, c'est normal, mais là, c'est abusé ! On a une offre qui diminue, on n'a pas la prestation qu'on attend avec ce genre d'abonnement. Quand je suis arrivée, il y avait énormément de choix de cours, d'encadrants. Là, il y a de moins en moins de choses proposées... Pour augmenter les prix, il faut que le service suive derrière !", lâche-t-elle.

À lire aussi : Enquête. Journées à rallonge, travail dans le froid : remous et tensions à l'Aquapolis de Limoges

Des charges plombantes

Votée fin décembre en conseil communautaire, l'augmentation des tarifs se justifie selon Limoges Métropole - propriétaire de l'équipement - par la hausse des charges, notamment l'électricité et les salaires. "Notre contrat de délégation de service public est basé sur des indices qui sont déterminés tous les ans", explique Fabien Doucet, vice-président de Limoges Métropole en charge des grands équipements, "Malheureusement, on est depuis deux ans dans une crise inflationniste au niveau de l'énergie et des charges de fonctionnement général, qui englobent les salaires. Pour maintenir l'équilibre de notre contrat et maintenir le service public, on est obligé d'appliquer ces indices, et donc d'augmenter les tarifs."

L'élu affirme que, cette fois-ci, aucune fermeture de l'Aquapolis n'est envisagée. En septembre 2022, la société gestionnaire Vert Marine avait fermé les portes du centre aquatique pendant 12 jours en raison de l'explosion des coûts de l'énergie. Après d'âpres négociations, Limoges Métropole avait obtenu la réouverture de l'établissement.

Fabien Doucet promet également que les tarifs de l'Aquapolis varieront dans l'autre sens si les prix de l'énergie se remettent à baisser.

Certains centres aquatiques ont fait le choix d’augmenter leur nombre de jours de fermetures pour éviter des hausses de tarif trop brutales. Fermée depuis six mois, la piscine municipale de Bort-les-Orgues a ainsi rouvert ses portes ce mardi 3 janvier pour le plus grand plaisir des baigneurs. La commune a réalisé quelques travaux pour faire baisser la facture d'électricité. Une fermeture annuelle est envisagée.