Limoges et l'Angleterre, une histoire qui dure

Mardi 17 juillet 2018, le boeing 737 de Ryanair en provenance de Londres comptait à son bord 189 passagers, pour 189 places. / © F3 Limousin
Mardi 17 juillet 2018, le boeing 737 de Ryanair en provenance de Londres comptait à son bord 189 passagers, pour 189 places. / © F3 Limousin

Depuis l'ouverture de la première ligne Londres-Limoges en 2003, 5 nouvelles villes anglaises ont fait leur apparition dans les destinations au départ et à l'arrivée de l'aéroport de Bellegarde. Les vols sont souvent pleins et le Limousin attire de plus en plus de britanniques. 

Par Thibault Marotte

Bristol, Leeds, Manchester, Southampton, East Midlands ou encore Londres. Depuis l'aéroport de Bellegarde, l'Angleterre est à portée de main. Et ce, depuis l'ouverture en 2003 de la première ligne reliant Limoges à la capitale anglaise par la compagnie aérienne Buzz. 

Plusieurs compagnies comme Ryan Air ou Flybe ont par la suite décidé d'affréter leurs avions sur le tarmac limougeaud. Et, plus récemment, c'est British Airways qui s'est installée à Bellegarde. Les voyageurs de la région peuvent ainsi profiter de correspondances pour le monde entier à l'aéroport de Gatwick, l'un des hubs les plus importants d'Europe. En 2017, British Airways a transporté environ 14 000 passagers contre 3000 attendus. Durant l'hiver 2018, la liaison avec Bristol sera même renforcée.

 

Un aéroport fonctionnel et très prisé par les Anglais


Les retraités anglais installés dans la région décrivent Bellegarde comme un petit aéroport mais dont les services proposés correspondent parfaitement à leurs attentes. L'attractivité de la région auprès des britanniques n'a jamais été aussi forte que ces dernières années. Et pour cause en 2017, sur les 310 000 passagers qui ont transité par l'aéoroport de Limoges, 280 000 ont voyagé vers ou depuis l'Angleterre. 

Les vols se retrouvent très souvent complets et l'aéroport s'est même mis aux couleurs de sa majesté la reine. Journaux en Anglais, indications traduites dans la langue de Shakespeare, tout est fait ici pour accueillir au mieux les touristes. 

"Les Anglais recherchent la tranquillité et l'espace qu'ils n'ont pas forcément en Angleterre. Ils sont en général situés dans une périphérie de 20 à 90 kilomètres de Limoges", assure Laurent Lemercier, directeur de l'aéroport de Limoges Bellegarde. Le premier bénéficiaire de ce succès venus d'Outre-Manche ? Le tourisme. Si aujourd'hui, la majorité des voyageurs effectuent le trajet depuis l'Angleterre, l'aéroport de Bellgarde se fixe comme objectif d'augmenter le nombre de clients français se rendant dans les villes anglaises. 
 
Reportage - Limoges et l'Angleterre, une histoire qui dure
Reportage : Jérôme Piperaud, Pascal Coussy et Antonio Dos Santos Intervenant : Laurent Lemercier (directeur de l'aéroport de Limoges Bellegarde)

Sur le même sujet

Les + Lus