Limoges : des conférences pour sensibiliser les lycéens à l’obésité

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Duclos, avec François Clapeau

En lutte contre l’obésité, un médecin de Limoges organise des conférences dans des lycées, afin de sensibiliser les adolescents à l’importance d’avoir une alimentation et un mode de vie sains.
 

"Quand on mange vite, on mange beaucoup. Quand on mange lentement, on mange peu" : le Dr Maxime Sodji, médecin à la Polyclinique de Limoges, est spécialiste de l’obésité. Mardi 2 avril, il organisait une conférence à l’attention des élèves du lycée Marcel Pagnol. Face à lui, 120 élèves de seconde, venus écouter conseils et avertissements sur leur mode de vie ou leur alimentation.

Parmi les intervenants, le préparateur physique du Limoges CSP, le chef étoilé Gilles Dudognon, ou encore Janine Desaphy. Membre de l’association Rondisport 87, cette dernière a pesé par le passé 120 kilos, et a aujourd’hui un message pour les jeunes :
 

Vous êtes à un âge où vous pouvez prendre votre vie en main, et vous pouvez faire en sorte que votre vie soit une belle vie, en bonne santé.


Marcel Pagnol est le quatrième lycée visité. D’autres établissements de la région le seront ensuite, car le Dr Sodji le sait : le meilleur traitement contre l’obésité, c’est la prévention.
  

Limoges, 6e au classement des pires villes de France en matière de malbouffe


Une prévention particulièrement importante quand la tentation de la malbouffe est grande, comme c’est le cas à Limoges. D’après un classement réalisé par le site My-Pharma.info en janvier 2019, la capitale haute-viennoise arrive en effet à la 6ème place des villes comptant le plus d’enseignes de fast-food par habitants. Un classement dominé par une autre ville de Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux.

En France en 2015, selon une étude parue en juin 2017, 17% des adultes étaient obèses, ce qui correspond à un IMC supérieur ou égal à 30. Plus largement, 54% des hommes et 44% des femmes étaient en surpoids (IMC supérieur ou égal à 25). Chez les plus jeunes (de 6 à 17 ans) : 17% d’enfants étaient en surpoids, dont 4% obèses, A l’inverse, 13% étaient trop maigres, proportion qui passe à 19% pour les filles de 11 à 14 ans.
 
Limoges : des conférences pour sensibiliser les lycéens à l’obésité