Limoges : des pompiers volontaires sur le départ pour prêter main forte à leurs collègues de Gironde

Publié le
Écrit par Lauryanne Arzel avec Nassuf Djailani

Des pompiers qui passent un été très éprouvant... Ils sont un millier venus de toute la France et notamment du Limousin pour lutter contre le méga feu qui touche la Gironde et les Landes... mercredi  le ministre de l'Intérieur a lancé un appel aux entreprises afin de libérer de leurs fonctions les pompiers volontaires. En Haute-Vienne, ils représentent 85% des nouvelles recrues...

Dans la salle de départ, les soldats du feu prennent les dernières instructions de leur hiérarchie avant le grand départ. Pendant deux jours, ces 22 sapeurs-pompiers vont lutter contre les incendies en Gironde.

Parmi les soldats du feu, il y a surtout des volontaires. Comme la caporale Florine Deperry, aide-soignante dans le civil. Elle a été obligée de se mobiliser pendant ses congés.

 

« Je sais que pour moi qui interviens dans le soin, je ne peux pas partir en vacances, car il n’y a pas beaucoup d’effectif. Du coup en période de vacances, c’est compliqué. »

 

Le constat est le même pour son collègue, lui aussi volontaire.

« Moi je suis parti une semaine, je suis revenu, et je me suis mis sur le dispositif opérationnel et j’ai été aussitôt sollicité » explique, résolu, le capitaine Vincent Lachâtre, chef du centre de secours de Nantiat.

Pour les services départementaux d’incendie et de secours, le dialogue avec les entreprises est donc indispensable. Car en 2020, les sapeurs-pompiers volontaires représentaient 80% des effectifs au niveau national.

 

« Il faut savoir qu’il y a des entreprises qui ont signé des conventions avec le SDIS de façon à pouvoir libérer plus facilement les pompiers volontaires, détaille la lieutenante Séverine Bourlon, officier du centre de secours de Beaubreuil. Et cela aussi bien pour les besoins de formation que pour des missions comme celle-ci, extra-départementaux. Pour le reste, pour les entreprises qui n’ont pas signé de convention, tout dépend de leur possibilité, à libérer leurs agents ».

 

Le gérant de ce supermarché situé à Oradour-sur-vayre, a signé une convention en 2021 pour un de ses salariés. A la clé, de nombreux avantages pour l’entreprise.

En évoquant son employé, absent ce jour-là pour cause de vacances, Stéphane Monneraye n’est pas avare sur ses qualités. « Il nous a montré il y a 15 jours, comment se servir d’un extincteur, avec les vieux extincteurs qui nous restaient. Il peut nous apprendre les premiers secours aussi, c’est vraiment un atout. C’est une passion pour lui, c’est une façon de le fidéliser, en même temps à l’entreprise. »                                                                                             

La Haute-Vienne compte 850 sapeurs-pompiers volontaires. Des effectifs qui seront de plus en plus indispensables dans les prochaines années.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité