Limoges. Un employé de supermarché poursuivi pour avoir crédité de fausses cartes de fidélité, 80 000 euros de préjudice

Un employé d'un supermarché de Limoges est soupçonné d'avoir crédité de fausses cartes de fidélité pour effectuer des achats de produits qu'il revendait. Il comparaîtra à l'été 2021 devant la justice. En attendant, il ne fait plus partie des effectifs de l'enseigne.
L'employé du supermarché est soupçonné d'avoir acheté des biens facilement revendables avec de fausses cartes de fidélité
L'employé du supermarché est soupçonné d'avoir acheté des biens facilement revendables avec de fausses cartes de fidélité © DDSP 87
L'employé d'un supermarché de Limoges a été confondu après une enquête du commissariat de Limoges. Une enquête qui a commencé avec une plainte déposée par la directrice du magasin qui soupçonnait l'arnaque.

C'est le directeur d'un autre magasin de la même enseigne qui avait attiré l'attention sur le comportement suspect de l'un de ses clients. Celui-ci était venu à deux fois acheter des cartes de paiement en ligne pour un montant de 1 000 euros, réglant ses achats avec une carte de fidélité.

Alerté, le magasin de Limoges, qui avait délivré cette carte, a mené des investigations et découvert que l'individu était l'un de ses salariés. 

Grâce au détournement d'un logiciel, l'employé aurait édité sept cartes de fidélité sous de fausses identités, lui permettant d'acheter des biens facilement revendables : consoles de jeu, téléviseurs, smartphones. Il créditait ces cartes 5 à 6 fois par jour et créditait également les cartes de fidélité de son entourage. 

Le préjudice est estimé à 80 000 euros. 

Escroquerie en bande organisée et recel

L'enquête a révélé que des achats avaient été effectués à Limoges mais aussi à Angoulême et à Rouen. 

Plusieurs personnes ont été placées en garde à vue, puis remises en liberté le 4 novembre 2020.

Le principal suspect, âgé de 27 ans, ainsi qu'un couple seront poursuivis en justice et devraient comparaître à l'été 2021.




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gare aux arnaques consommation économie faits divers