Limoges : la cinémathèque de Nouvelle-Aquitaine victime de son succès

En 2022, la cinémathèque de Nouvelle-Aquitaine, basée à Limoges, a enregistré un nombre record de dépôts de films amateurs à restaurer. À tel point qu'elle est aujourd'hui à l'étroit dans ses locaux du bord de Vienne.

Depuis 12 ans qu'elle existe, la cinémathèque du Limousin - devenue en 2017 cinémathèque de Nouvelle-Aquitaine - n'a jamais connu un tel succès ! Preuve de sa notoriété grandissante.

Sur l'année 2022, elle a reçu plus de 110 dépôts de films et vidéos, confiés par des particuliers en vue d'une restauration, contre environ 70 par an habituellement.

"Il y a une appétence pour les images d'archives et de patrimoine", constate Patrick Malefond, le directeur de la cinémathèque, "On a envie de se réapproprier son histoire, et aujourd'hui les moyens techniques existent pour permettre de le faire".

Un travail minutieux

Une fois restaurés, ces films sont visibles et accessibles à tous gratuitement sur le site Mémoire filmique. Une façon pour les propriétaires de ces petits trésors de les partager, mais aussi d'enrichir le patrimoine local.

Mais avant cela, il y a du travail pour les techniciens de la cinémathèque. "On les nettoie, on refait tous les collages de chaque copie, puis c'est la phase d'étalonnage et de numérisation", explique Sébastien Beauplan, "L'objectif, c'est de retrouver la volonté de l'opérateur de base : les couleurs, le cadre, le point. On joue sur la luminance, la chrominance, on peut amener de la saturation. Le but du jeu est de rendre ces films regardables, appréciables, sans les effets du temps".

Un projet de Pôle culturel

En ce début 2023, les bobines s'entassent dans les placards et sur les étagères de la cinémathèque. À tel point que ses salariés se sentent un peu à l'étroit dans les locaux actuels, situés sur les bords de Vienne.

D'ici à quelques années, la cinémathèque devrait déménager dans un nouveau pôle culturel, dont le projet est porté par la région Nouvelle-Aquitaine, dans l'ancienne usine Jidé, rue d'Isle à Limoges, qui a servi plus récemment de centre de formation.

"Ce pôle culturel a pour vocation de regrouper les Francophonies, le dessin de presse de Saint-Just-le-Martel, plusieurs agences culturelles comme ALCA, et donc la cinémathèque", explique son président et fondateur Marc Wilmart, "Il y aura un espace pour l'éducation à l'image, un atelier technique, une salle de projection, un espace de connaissance du cinéma, etc."

Mais avant de pouvoir s'étaler dans des locaux confortables et plus adaptés, la cinémathèque va devoir attendre que ce projet de Pôle culturel se concrétise... Pas avant 2027 à priori.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité