Limoges : la future réouverture des terrasses suscite des réactions

La date est officielle, le 19 mai, bars et restaurants pourront rouvrir, mais uniquement leurs terrasses. Paroles de restaurateurs limougeauds après plusieurs mois de fermeture dus à la Covid...

Après des mois de fermeture, restaurateurs et tenanciers de bars pourront rouvrir leurs terrasses le 19 mai
Après des mois de fermeture, restaurateurs et tenanciers de bars pourront rouvrir leurs terrasses le 19 mai © FTV - Jean-Marie Arnal

Depuis un mois, Anne-Sophie Pekle, serveuse, gère un petit chalet d'un des deux villages éphémères des restaurateurs de Limoges. Son restaurant est bien sûr fermé, faute de terrasse il le restera encore le 19 mai. 

On est un peu déçus, du coup on est obligés d'attendre le 9 juin pour pouvoir rouvrir avec les consignes sanitaires qui nous seront données. C'est une déception de ne pouvoir reprendre le travail plus tôt.

Anne-Sophie Peckle, serveuse à l'Essentiel.

Du côté de l'autre village de ce type, place de la Motte, Stéphanie Cuq, restauratrice, a un peu plus le sourire. Le 19 mai, fini les plats à emporter, son établissement, situé dans un secteur piétonnier, va ressortir sa terrasse avec une interrogation sur la météo.


 

Il faut qu'il fasse beau parce que l'on ne pourra pas mettre les gens à l'intérieur. C'est le climat qui va nous gérer...j'espère qu'il fera beau, sinon on restera fermés. 

Stéphanie Cuq, propriétaire des "Petits Ventres"

Le village des restaurateurs place de la Motte à Limoges
Le village des restaurateurs place de la Motte à Limoges © FTV - Jean-Marie Arnal

Jean-Philippe Salesse est fermé depuis fin octobre. Pas de vente à  emporter, pas de livraison, il a préféré profiter de cette longue période pour investir et agrandir son bar à vin. A défaut de servir à l'intérieur, ses 50 places en terrasse vont lui permettre de reprendre l'activité.

 

On a une grande terrasse, 50 à 60 couverts. On va être ouverts le midi. Pour le couvre-feu à 21 heures, c'est plus compliqué étant donné que c'est court, il va falloir s'adapter.

Jean-Philippe Salesse, gérant du Comptoir St-Jean

Limoges : la future réouverture des terrasses suscite des réactions

Pénurie de personnel ?

Ce qui inquiète la profession c'est le personnel. Beaucoup ont quitté le monde de la restauration et ne reviendront pas. Il va falloir recruter dans les prochaines semaines.

"On lance des recrutements, je suis inquiet de ce côté là. Après tous ces mois de fermeture, cela va être dur de remettre la machine en marche" dit Alain Guillou, président de l'Union des Métiers et des Industries Hôtelières de Haute-Vienne.
Une chose est sûre, avec une météo clémente les clients seront au rendez vous le 19 mai, les premières réservations sont déjà prises.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie confinement santé société covid-19