Limoges : le CHU innove dans la prise en charge des patients atteints d'emphysème

C'est une première. Des équipes du CHU de Limoges ont procédé à une intervention sur un patient souffrant d'emphysème, afin de lui permettre de recevoir une valve. Des malades de toute la France attendent leur tour.

Bernard Cenzi est atteint d'emphysème, une maladie des alvéoles pulmonaires qui détruit ses poumons. A 70 ans, ce Lot-et-Garonnais est essoufflé, affaibli, et vit sous oxygène six heures par jour. Le patient place beaucoup d'espoir dans l'intervention des équipes du CHU de Limoges.

"C'est pouvoir retrouver une capacité respiratoire supérieure à ce que j'ai aujourd'hui, qui se trouve aux environs de 30%. Cette opération devrait me permettre de remonter aux environs de 50%, ce qui est un grand confort, et ce qui va me permettre de ne pas être sous oxygène en permanence."

Une première

Bernard Cenzi est le deuxième patient en France à connaître une prise en charge tout à fait innovante.

Sous endoscopie, le pneumologue injecte dans ses bronches deux produits, pour les rendre étanches, avant la pose de valves, qui serait impossible dans le cas de Bernard Cenzi, sans cette étape.

tous les malades à qui on a dit que ce n'était pas possible sont en attente d'une autre possibilité pour traiter cet emphysème qui altère profondément leur qualité de vie

Dr Thomas Egenod, pneumologue au CHU de Limoges

 

Espoir pour les malades

Une intervention porteuse d'espoir. Le CHU de Limoges est l'un des sept hôpitaux dans le monde à expérimenter cette phase d'essai. 

Et il n'a pas été choisi au hasard par l'entreprise américano-suisse, conceptrice des produits placés dans les bronches : "on a ici des médecins qui ont publié des papiers dans des journaux scientifiques de haut niveau", indique Julien Messin, le directeur pour la France de la société Pulmonx. 

Dans six semaines Bernard Cenzi saura si l'opération a réussi. Il restera le pionnier d'une intervention déjà programmée pour d'autres malades, venus de toute la France. 

 



 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société innovation