Limoges : le non respect du couvre-feu est sanctionné

La règle : à partir de 18 heures, chacun reste chez soi. Week end compris. Sauf qu'à Limoges, les policiers remarquent de plus en plus de relâchement. Vendredi et samedi, ils sont intervenus une cinquantaine de fois pour non respect du couvre-feu. 

La police nationale à Limoges constate un relâchement du respect du couvre-feu
La police nationale à Limoges constate un relâchement du respect du couvre-feu © France Télévisions

Est-ce en raison des soirées qui se font plus douces ? A Limoges, la police nationale a constaté ce vendredi 19 février et ce samedi 20 février un relâchement dans le respect du couvre-feu. 

Une cinquantaine d'infractions

En tout, une cinquantaine de procés verbaux ont été dressés. Plusieurs cas se sont présentés aux policiers. Il y a notamment eu des regroupements de personnes sur la voie publique, créant du trouble et sans attestation en règle. 

Autre situation rencontrée : des riverains se sont plaints de tapage, en raison du regroupement d'une dizaine de personnes dans un appartement. Elles faisaient du bruit et ne respectaient pas les règles sanitaires. 

L'approche des beaux jours ne doit pas faire oublier que la pandémie sévit encore. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société coronavirus/covid-19