Limoges : les Espoirs du CSP s'inclinent en finale du Trophée du futur

Publié le Mis à jour le
Écrit par Lauryane Arzel avec Camille Chignac

Après un beau parcours, les Espoirs du Limoges CSP ne sont pas parvenus à remporter la finale du Trophée du futur. La citadelle du Cholet Basket s'est révélée imprenable, samedi 22 mai 2022 au Palais des sports de Beaublanc à Limoges (Haute-Vienne). La rencontre s'est achevée sur un score de 65 à 55.

Le résultat du Trophée du futur n'est pas celui espéré par les Espoirs du Limoges CSP. La compétition a rassemblé pendant deux jours à Limoges (Haute-Vienne) les meilleures équipes de moins de 21 ans. Malgré le soutien des supporters du Palais des sports de Beaublanc, l'équipe d'Arnaud Tissier n'a pas réussi à s'imposer à domicile face au Cholet Basket. Score final de la rencontre : 65 à 55.

Les Espoirs du Limoges CSP sont restés challengers

C'est dans un état d'esprit combatif que les Espoirs du Limoges CSP ont abordé la finale de dimanche face à Cholet Basket. Mais le troisième jour de tournoi a mis à mal les organismes. Dès le coup d’envoi, le manque de fraîcheur se fait sentir. Le rendement au tir est faible : 26% de réussite à la pause. Les conséquences sont claires au tableau des scores. Cholet, déjà six fois finaliste, mène déjà 32 à 20 à la mi-temps.

En seconde période les Limougeauds accusent même un retard de 25 points. Mais dans le dernier quart-temps, Limoges relâche un peu la pression pour la reporter sur son adversaire. 

Dans le money time, Hugo Desseignet et Mehdi Bellil enchaînent à 3 points et permettent au CSP de revenir à 6 unités et d’y croire. Un état d’esprit que veut retenir le capitaine qui jouait son dernier match avec les Espoirs. Malgré un bilan en demi-teinte, il tente de garder le positif : "La déception est grande, c’est le dernier match de la saison et on finit sur une défaite. Mais on a progressé et on a été soudés, et forts toute la saison."

Une bonne étape pour le centre de formation

À Beaublanc, l'expérience a tout de même été belle pour les joueurs. "Il ne nous a pas manqué grand-chose, on finit à dix points mais on était revenu à six points d'écart", raconte Olivier Chaume, directeur du centre de formation. "Ça va leur servir pour leur vie personnelle."

Les joueurs sont encore en apprentissage. Alors pour les jeunes du Centre de Formation, la défaite est tout aussi cruelle que riche en enseignements. Le Trophée leur a permis aussi d’apprendre à jouer devant 2000 personnes dont les joueurs professionnels du CSP. 

Il faut réussir à se détendre pour repartir fort malgré la pression.

Nicolas Lang, capitaine du Limoges CSP

Pour le Centre de Formation de Limoges, lui aussi tout jeune, le parcours de ses Espoirs montre que la structure est sur la bonne voie. "Ça fait cinq ans que le centre existe, on est très content du parcours des joueurs", s'exclame Olivier Chaume, directeur du centre de formation.

Pour le coach Arnaud Tessier, "il a manqué peut-être un peu de fraîcheur, d’expérience pour d’autres. (...)  Les tirs ouverts qui ne rentrent pas dans le deuxième quart-temps, c’est là le tournant du match. On n’a pas réussi à faire le match que j’aurais souhaité."

C’est bien pour le club mais nous, on voulait l’or et pas autre chose.

Arnaud Tessier, coach des Espoirs du Limoges CSP

L'histoire avait pourtant bien commencé vendredi 20 mai. Les Espoirs limougeauds ont alors largement remporté le quart de finale face à Blois. Le résultat est sans appel : 94 à 63.

Pendant les deux journées, les Espoirs ont pu compter sur une défense solide, un atout samedi face à l'ASVEL, vainqueur de la dernière édition du Trophée du futur. Après un début de match sous pression, les jeunes du CSP ont peu à peu trouvé des failles dans la forteresse du leader des phases régulières. Le score est très serré à l'issue du match, dont le dénouement s'est joué dans les dernières secondes : 62 à 60.

Les jeunes de Cholet retiendront en tout cas le bonheur de soulever une coupe. Pour eux, c'est la plus belle des expériences à l’aube de leur carrière professionnelle.

Après une semaine de repos, joueurs et staff retrouveront bientôt le chemin du parquet. "Je suis déjà prêt", conclut Arnaud Tessier.