Limoges : un rassemblement pour exprimer la souffrance et montrer la solidarité avec tous les commerces

Avant un mois de Décembre à haut risque économiquement, les chefs d'entreprises et commerçants seront dans la rue ce mardi 24 Novembre, à Limoges
L'inquiétude des commerçants grandit !
L'inquiétude des commerçants grandit ! © France 3 Limousin
Si des annonces concrètes sont attendues, comme la réouverture des commerces autour du 1er Décembre, nombreux sont ceux qui espèrent des mesures concrètes pour soutenir des secteurs d'ores et déjà sinistrés.
Ainsi, à quelques heures de l'allocution d'Emmanuel Macron, un rassemblement se tiendra à Limoges Mardi 24 Novembre à 14h devant la CCI à l'initiative de la CPME 87. Celui-ci se veut pacifiste et statique en guise de soutien et de solidarité avec tous les commerçants, restaurateurs et hôteliers de Haute-Vienne.

Ces secteurs font leur plus gros chiffre d'affaire à l'approche de Noël. Mais aujourd'hui, on ferme des petits commerces et on laisse ouvert des grandes surfaces, histoire d'entretenir la polémique. Ce n'est pas normal ! On met les uns contre les autres ! tient à réaffirmer Laurence Beaubelique, Présidente de la CPME 87.

S'il est bien connu qu'une ville sans commerce est une ville qui se meurt, tous s'accordent à dire qu'il ne faut pas en arriver là. Aussi, la CPME 87 monte au créneau afin d'éviter le naufrage. Pour cela, elle demande les annulations des charges, la prise en compte des congés payés qui courent à raison de 2,5 jours par salariés et par mois. Enfin, elle réclame le report ou l'annulation des Taxes Foncières 2021. Car, comment régler ces charges sans trésorerie ?
 

Le bât qui blesse, c'est le Commerce ! Ce secteur a subi le 1er confinement et à présent le 2ème. Auparavant, il y avait eu les grèves et le mouvement des Gilets Jaunes. Depuis 2 ans, ce secteur souffre. Le 1er semestre 2021 est à craindre et à redouter. Il devrait y avoir de la casse !

 Précise Laurence Beaubelique, Présidente de la CPME 87

Afin de limiter la déroute et en guise de seul espoir, certains se sont tournés vers le e.commerce. Mais leur nombre reste limité ! "Ce n'est pas facile, ça s'apprend et ce n'est pas donné à tout le monde" Précise Madame Beaubelique. De plus, tout ne se vend pas par internet.
C'est ce que feront entendre les participants au rassemblement haut-viennois, ce mardi, devant la CCI de Limoges. Tous seront vêtus de noir....comme leur moral en cette fin d'année.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie consommation confinement société