Limoges : succès pour la journée mondiale du nettoyage

La journée mondiale du nettoyage a été suivie samedi 18 et dimanche 19 septembre à Limoges. Malgré le mauvais temps, les ramasseurs ont œuvré pour débarrasser les espaces verts de leurs déchets. Nous les avons suivi.

Au bout de quelques secondes, les premières prises affluent. Encore une fois, la pêche va être bonne. Il y a du grand classique bien sûr. Des mégots, des canettes, des bouteilles. Nouveauté cette année : des masques, par dizaines. La crise sanitaire est passée par là. Azedine Gobrini et son équipe de ramasseurs bénévoles ont porté leur dévolu sur le parc du Mas Jambost. Joli parc arboré. Pas épargné par les dépôts de déchets sauvages. Il suffit de soulever un touffe d'herbe ou un buisson pour en trouver. Justement, Azedine exhibe fièrement une canette.

"Voici typiquement le genre de déchêts qui, si on ne le ramasse pas, va rester là des années et qui ne se dégrade pas évidemment". Muni de grands sacs poubelle noirs, les 9 ramasseurs s'activent et quadrillent le secteur. Autour un plot en béton, une grille et des morceaux de bois calcinés. "C'est un lieu de fête clandestin, les gens font la fête mais ils ne ramassent pas leurs déchets, c'est mon deuxième sac" peste une ramasseuse. "C'est juste à côté d'une aire de jeux pour enfants, alors on sécurise". 

Plus loin, un couple de ramasseur s'escrime dans la pelouse avec deux pinces téléscopiques. "Ce sont des morceaux de verres d'une bouteille. Il faut les ramasser un  par un. C'est pénible mais on s'en sort !"

durée de la vidéo : 01min 25
Ramasseurs de déchets limoges ©France Télévisions/Colyne Rongère Eric Boutin

Les habitués de la promenade dans le parc sont en admiration. "Vous faites du nettoyage et c'est très bien ! Vous ramassez la saleté des autres ! Ce parc est très beau mais il est devenu très sale, des gens n'y viennent plus à cause de ça. On ne voit plus personne !" déplore une dame qui promène un petit chien gris et blanc. Une autre dame aprovue également. "Le plus triste c'est qu'il y a quand même des poubelles dans ce parc, mais on trouve des déchets par terre à côté des poubelles".

Parmi les déchets les plus suprenants ramassés : une trotinette rose et un exctincteur en état de marche. Avec en bonus une petite rémunération pour les ramasseurs : 23 centimes en petites pièces jaunes. Au final près de 30 kilos ramassés qui finiront dans les bennes du tri plutôt que dans les rivières et les océans. 

Depuis 2018 et la première édition de cette opération mondiale, ce sont plusieurs millions de personnes qui se mobilisent le temps d'une journée. En 2019, l'opération a rassemblé 20 millions de contributeurs dans 180 pays. En France cette année, 2415 sites de ramassage étaient répertoriés. Les chiffres de l'an dernier seront peut-être battus. 523 tonnes de déchets avaient été ramassés l'an dernier.

Déjà tournés vers l'an prochain, les organisateurs du ramassage à Limoges espèrent rassembler encore plus de bénévoles. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement déchets ménagers