Limousin : les anti-Black Friday s'organisent

Publié le
Écrit par Olfa Ayed
Né aux Etats-Unis, au lendemain de Thanksgiving, ces quelques journées de promotion se sont introduites en France à partir de 2013.
Né aux Etats-Unis, au lendemain de Thanksgiving, ces quelques journées de promotion se sont introduites en France à partir de 2013. © Jean-Marie Arnal - France Télévisions

Le Black Friday a débuté ce vendredi 26 novembre 2021. Certains commerçants du Limousin ne participent pas à ces journées de promotion. A la place, entre autres, des ateliers pour sensibiliser à de meilleures façon de consommer.

"C’est une journée de surconsommation. Je ne vois pas l’intérêt de surconsommer alors que la planète n’est pas en super bon état", réagit Aymeric Broussaud, PDG des chaussettes Broussaud, basée à Les Cars près de Limoges (Haute-Vienne). En cette journée de "Black Friday", "vendredi noir" en français, le fabricant de chaussettes et de collants ne suivra pas cet événement. Né aux Etats-Unis, au lendemain de Thanksgiving, ces quelques journées de promotion se sont introduites en France à partir de 2013.

Arrêtons la fast fashion et de jeter. L’industrie textile est l’une des industries les plus polluantes au monde. On ne peut pas se regarder tous les jours, produire des produits et les jeter. Ça n’a jamais été le cas chez Broussaud. On fait des produits pour la durabilité.

Aymeric Broussaud

PDG des chaussettes Broussaud

La marque fait partie du collectif "Make Friday Green Again", traduisez : "rendez le vendredi vert à nouveau". Créé en 2019 par l'enseigne de prêt-à-porter Faguo, le mouvement diffuse un message de sensibilisation : "Le collectif aujourd’hui, se réunit uniquement pour le Black Friday car c’est le symbole de la surconsommation. Donc on contrebalance en mettant en avant une consommation raisonnée."

Ainsi, depuis midi, les boutiques Faguo de France, dont celle de Limoges, propose des ateliers de réparation. "Un couturier ou une couturière pourra reprendre les pièces Faguo. Nos vendeurs sont là pour conseiller sur le bon tri, sur l’entretien et proposer le coin seconde main du magasin plutôt que de faire le Black Friday", explique Romain Teissedre, responsable communication de Faguo. Aujourd’hui plus de 1200 marques en France font parties de ce collectif, indique-t-il.

On n’est pas là pour blâmer ceux qui consomment. On donne des conseils, on sensibilise. La consommation a un vrai impact. C’est avec de petits réflexes simples qu’on peut faire les choses, c’est l’état d’esprit de Make Friday Green Again.

Romain Teissedre

Responsable communication chez Faguo

A Brive, la "Ressourcerie Gaillarde", participe aux "Green Friday"vendredi vert ", un mouvement qui réunit associations et entreprises pour "promouvoir une consommation responsable et raisonnée pour redonner le pouvoir aux consommateurs dans la maîtrise de leur acte d’achat." A partir de 14 heures, ce vendredi, les intéressés pouvaient s’y rendre "pour marquer le coup et contribuer à cette journée, la Ressourcerie Gaillarde s'engage à reverser 5% du chiffre d'affaires de la vente d'aujourd'hui à Zero Waste France (association citoyenne qui milite pour la réduction des déchets) !", écrit l’association sur son compte Facebook.

Essoufflement du Black Friday ? 

En parallèle, en ce vendredi de Black Friday, l’association Attac 87 distribuait des tracts à la gare de Limoges Bénédictins contre Amazon. L’un de ses membres, Marc Dumond dénonce le modèle véhiculé par certaines entreprises : "A qui donnons-nous notre argent ? A des entreprises comme Amazon qui ne paient aucun impôt ou pratiquement pas, alors que vous, vous payez des impôts et la vie  coûte cher. Il faut des moments de réflexions sur ce que ces nouvelles entreprises du net procurent et ne procurent pas et leur bénéficie."

Des alternatives à ces journées alors que, dans le même temps, la tendance Black Friday semble s’essouffler en France, d’après l’Observatoire société et consommation (ObSoCo). En comparaison avec l’année 2019, 41% des Français déclarent envisager de profiter du Black Friday contre 58% en 2019 et 13% s’oppose à ces journées de réductions exceptionnelles soit 6 points de plus qu’il y a deux ans.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.