• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Les maraîchers de Haute-Vienne s’organisent contre le manque d’eau

L'année dernière, le besoin en apport d’eau pour les légumes a été près de deux fois plus important qu'à la normale. / © France 3 Limousin
L'année dernière, le besoin en apport d’eau pour les légumes a été près de deux fois plus important qu'à la normale. / © France 3 Limousin

Un arrêté ministériel publié cette semaine reconnait la calamité agricole pour les maraîchers de Haute-Vienne en raison de la sécheresse de 2018. Une aide ponctuelle face à déficit pluviométrique qui s'accentue.
 

Par FC avec VF

Vanessa Finot et Nicolas Chigot ont rencontré ce dimanche 12 mai des professionnels pour recueillir leurs réactions à l’arrêté sécheresse publié par la prefecture de Haute-Vienne.

Betteraves, carottes, choux, courges, navets, potirons, poireaux et salades… les producteurs haut-viennois concernés par ces légumes seront bien indemnisés pour les pertes liées à la sécheresse de 2018.

L'année dernière, le besoin en apport d'eau pour les légumes a été près de deux fois plus important qu'à la normale. Ce phénomène risque de se reproduire de plus en plus souvent.

Michel Coudert, maraîcher près de Limoges, ne veut pas d'indemnité pour calamité agricole : il attend plutôt et avec impatience une autorisation pour pouvoir approfondir son étang. Une solution pour irriguer ses cultures en plus grande quantité.

Reportage de Vanessa Finot et Nicolas Chigot :

 

Sur le même sujet

Après l'appel de G. Peiro, les opposants à Beynac attendent la démolition

Les + Lus