• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Maryse Bastié avait des ailes

© STAFF AFP
© STAFF AFP

Maryse Bastié est née le 27 février 1898 à Limoges. Disparue tragiquement dans un accident d'avion à l'âge de 52 ans, elle avait passé sa vie à voler. Elle était l'une des pionnières de l'aviation.

Par Hélène Abalo

Maryse Bastié a vu le jour le 27 février 1898, chemin de Beaumont à Limoges. Aujourd'hui, la rue porte son nom dans le quartier de Louyat et à l'emplacement du n°20, une plaque rappelle l'événement.

©
©

Un destin

Maryse Bastié a longtemps travaillé le cuir dans une usine de chaussures. Après un premier mariage, un divorce et la mort d'un enfant en bas âge, elle épouse, en secondes noces, un pilote d'avion qui va lui transmettre sa passion. A l'époque, c'est une discipline qui voyait à peine le jour.

Elle décroche son brevet de pilote en 1925. Elle se fait alors remarquer en passant, en avion, sous les arches des ponts de Saint-André-de-Cubzac en Gironde. Louis Bastié meurt en 1927 dans un accident d'avion et Maryse va prendre sa vie en main. Naturelle et simple, affectueuse, elle provoquait l'admiration de sa famille. 

Les ailes de l'entre-deux guerres


Entre 1930 et 1936, Maryse Bastié, qui a quitté Limoges, quitte surtout la terre ferme régulièrement à la recherche d'exploits. Elle bat ainsi plusieurs records (une dizaine), dont le record international de durée féminin, le record international de distance féminin… En 1936, elle traverse, seule, l'Atlantique Sud en un peu plus de 12 heures, à bord d'un avion dépourvu de radio.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, alors qu'elle s'est portée volontaire auprès de la Croix-Rouge, un soldat allemand la bouscule. Blessée au coude, elle ne pilotera plus.




Le 6 juillet 1952, elle monte cependant à bord d'un avion d'essai comme passagère, lors d'un meeting aérien à Lyon. Après une fausse manœuvre, l'avion tombe. C'est le crash. Aucun survivant parmi les 7 personnes à bord. La fin d'une vie mais la légende perdure.

Partout en France des rues portent son nom. A Limoges, bien entendu, mais également à Lyon, Chaumont, Annecy, Avignon ou Nantes… En Haute-Vienne, un lycée a été baptisé Maryse Bastié à Limoges ainsi qu'un collège à Nantiat. Enfin, plus bel hommage pour cette aviatrice, à Saint-Junien se trouve l'aérodrome Maryse Bastié.

© STAFF AFP
© STAFF AFP



Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus