Nouvel épisode de pollution en Haute-Vienne, Creuse et Corrèze

Une semaine après un premier épisode de pollution atmosphérique, les départements de la Haute-Vienne, de la Creuse et de la Corrèze sont une nouvelle fois confrontés au phénomène ce 3 mars 2021. Les préfectures ont décidé de de déclencher la procédure d'information et de recommandations.  

© André Abalo - France Télévisions

Ce 3 mars 2021, la préfecture de la Haute-Vienne, tout comme celle de la Creuse et celle de la Corrèze ont décidé de lancer la procédure d'information et de recommandations en raison d'une pollution de l'air aux particules en suspension (PM10). Déjà la semaine passée, entre le 24 et le 27 février, le phénomène avait touché les trois départements et entraîné le déclenchement du niveau d'alerte. Un certain nombre de mesures avaient été mises en place et notamment l'abaissement de la vitesse maximale sur plusieurs axes routiers. 

Pour l'heure, ce seuil d'alerte n'est pas atteint. Il s'agit simplement de prévenir la population. Cette pollution peut entraîner des symptômes respiratoires, des irritations des yeux et de gorge et peut avoir des effets sur le système cardio-vasculaire. En conséquence, il est recommandé aux personnes vulnérables et sensibles d'éviter les déplacements sur les grands axes routiers, les activités physiques et sportives intenses tant à l'extérieur qu'à l'intérieur et d'éviter les activités demandant des efforts particuliers. 

Il s'agit, une nouvelle fois, d'une pollution due aux poussières désertiques en provenance du Sahara, pollution accentuée par les activités humaines telles que le chauffage domestique, le trafic routier, l'écobuage...

 

 

Les indicateurs mis à jour en temps réel : 

 

 

 

Vous pouvez suivre l'évolution de la situation sur le site ATMO NOuvelle-Aquitaine

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement