Opération du GIGN à Limoges : deux interpellations, des armes et de la drogue saisies

Publié le Mis à jour le

Le GIGN est intervenu ce mercredi, 10 janvier 2018, dans le quartier de Beaubreuil à Limoges. Opération dans le cadre d'une enquête sur un trafic de stupéfiants. Deux hommes, dont l'un est soupçonné d'être à la tête d'un réseau, ont été interpellés. De la drogue et des armes ont été saisies. 

Le début de l’affaire, qui a conduit le GIGN à intervenir tôt ce mercredi à Limoges, remonte au mois de mai 2017.

Les gendarmes du PSIG avaient découvert quatre kilos et demi de cannabis dans un immeuble du quartier de Beaubreuil. 
Plusieurs sacs d’herbe d’une valeur estimée à quarante-six mille euros. 

Plusieurs personnes avaient été interpellées mais, pour les gendarmes, la « tête pensante » n’en faisait pas partie.

La brigade de recherches de Limoges et la brigade de Saint-Léonard-de-Noblat ont donc poursuivi l’enquête qui a mené à l’intervention du groupement de Gendarmerie de la Haute-Vienne et du GIGN de Tours ce mercredi.

Lors de l’opération, un homme de vingt-sept ans, soupçonné d'être à la tête du trafic de drogues, a été interpellé.

Un autre homme, qui se trouvait avec lui dans l’appartement perquisitionné, a également été interpellé mais son rôle doit encore être déterminé.

Ce mercredi, les gendarmes ont aussi saisi un fusil à pompe crosse courte, un pistolet-mitrailleur de marque Sten et un pistolet semi-automatique, tous avec leurs munitions.

Les enquêteurs ont également mis la main sur quatre cent cinquante grammes d'herbe de cannabis et trente et un grammes de cocaïne et sur plus de trois mille euros d’argent liquide.

La saisie effectuée ce mercredi 10 janvier 2018 à Beaubreuil.

durée de la vidéo: 00 min 23
Opération GIGN à Limoges le 10 janvier 2018 ©France 3 Limousin

Les précisions du Colonel Olivier Médard, chef de la division Opérations de la Gendarmerie de la Haute-Vienne. 

durée de la vidéo: 00 min 25
Opération GIGN à Limoges le 10 janvier 2018 ©France 3 Limousin