Opération "Place nette XXL" : 23 kilos de drogues saisis et 18 personnes interpellées en Haute-Vienne

L’opération place nette, en Haute-Vienne, s’est déroulée du 25 mars au 5 avril dernier, dans tout le département. Au total, 29 opérations ont été conduites, et plus de 1000 contrôles menés par 150 gendarmes et 30 policiers. Un déploiement inédit, qui a conduit, à l’interpellation de 18 personnes, selon les forces de l'ordre.

Un déploiement de forces de l’ordre inédit, et surtout bien visible. Les autorités disent avoir voulu frapper fort contre le trafic de stupéfiants en Haute-Vienne. Le bilan des opérations prénommées Place nette par le gouvernement, présenté, ce mercredi 10 avril, fait état de 29 opérations, une saisie de 23 kg de résine de cannabis, cocaïne et crack, et plus 1000 contrôles menés en deux semaines.

Dix-huit interpellations

Deux enquêtes, menées par le parquet de Limoges, ont pu aboutir. Au total, 18 personnes ont été placées en garde à vue, en lien avec deux affaires. 

Le 26 mars dernier, tout d'abord, cinq suspects ont été interpellés à Limoges, après la saisie de 22 kilos de produits stupéfiants. Ils seront présentés à la justice le 4 juillet prochain.

Une autre affaire a connu également un dénouement : celle d’un prévenu de la maison d’arrêt de Limoges, qui, depuis ses lieux de détention, pilotait un trafic de drogues d’ampleur. 

L’opération place nette du 2 avril dernier à Saint-Junien, a permis d’arrêter plusieurs mis en cause, ils comparaîtront le 3 juin prochain devant le tribunal judiciaire de Limoges.

La gendarmerie a également recensé 37 conduites sous l’effet de stupéfiants. Avec, à la clé, autant de suspensions de permis de conduire sur des périodes allant de un à six mois.  

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité