Ordures ménagères dans Limoges Métropole : collectes inversées et poubelles connectées

Modification des ramassages, bacs avec puces électroniques : en changeant d'opérateur de collecte, Limoges Métropole espère inciter ses habitants à jeter moins d'ordures ménagères. La collectivité souhaite réduire de 20% les volumes ramassés d'ici à 2030.

Si vous vivez dans l’une des 19 communes de l’agglomération de Limoges, vos poubelles s’apprêtent à vivre une petite révolution : à partir du 1er juin, la collecte des déchets va être inversée. Le bac de tri sera collecté toutes les semaines. Celui des ordures ménagères, tous les quinze jours. 

Une façon d’inciter à moins jeter dans votre poubelle verte, et davantage dans votre poubelle jaune ou bleue. “La volonté de Limoges Métropole est de diminuer d'ici à 2030 de 20% le tonnage des ordures ménagères”, précise Sarah Gentil, vice-présidente de la métropole. 

Poubelles connectées 

Autre nouveauté, à l’avenir, tous les bacs seront équipés de puces électroniques, dans le but de mener une vaste expérimentation sur 15 000 foyers dès 2025. Ces puces permettront de récolter des données sur les quantités et les volumes d’ordures jetées par ces foyers. S’achemine-t-on vers un système de facturation au poids ? L'exécutif écarte l'idée.

“Pour l’instant ça n’est pas du tout notre objectif. Nous ne voulons pas punir mais inciter à changer les comportements.”

Sarah Gentil, vice-présidente de Limoges Métropole

“C’est très difficile sur notre secteur. Pourquoi ? Parce qu’on a une partie du territoire de Limoges Métropole où on a de l’habitat individuel - donc là la facturation est facile - mais comment facturer individuellement sur de l’habitat collectif une collecte qui se fait sur un groupement au pied des immeubles ?”

Changement de prestataire

Tous ces changements interviennent après un an de négociations commerciales avec différents prestataires. Résultat : Veolia, opérateur historique de la métropole pour la collecte des ordures, cède la place à Suez, plus compétitif. “Le prix est directement répercuté sur la taxe des ordures ménagères et Suez était le mieux disant. On gagne quand même 200 000 euros par an par rapport au prix actuel”, indique Sarah Gentil.

Pour autant, Limoges Métropole se garde bien d’annoncer une baisse de cette fameuse taxe des ordures ménagères pour les 208 000 habitants de l’agglomération…

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité