• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Un ouvrage sur les émaux “art déco” de l'atelier Fauré

Ouvrage sur les émaux Fauré
L'historien Michel Kiener vient de publier un ouvrage sur les émaux art déco de l'atelier Fauré de Limoges. Reportage : Pascal Coussy, Samuel Chassaigne, Nicolas Stil. Intervenant : Michel Kiener ; historien, auteur de « Les émaux art déco de l’atelier Fauré » ed. Culture et Patrimoine - Pascal Coussy, Samuel Chassaigne

Les limousins ont toujours entendu parler des émaux Fauré sans les connaître vraiment.
Désormais, les collectionneurs avertis se les arrachent.
L'historien Michel Kiener a voulu leur consacrer un ouvrage pour raconter leur histoire, mais aussi celle des émailleurs anonymes qui les ont créés.

Par Pascal Coussy

Créés entre 1920 et 1985 à Limoges, les émaux de l'atelier Fauré sont aujourd'hui très recherchés
Ils sont devenus rares. Dans les salles des ventes leur côte s'est envolée.

Et à travers eux, à Miami, à New-York ou à Londres, c'est le talent de modestes émailleurs anonymes de Limoges qui est désormais reconnu.

Car, comme l'explique l'historien Michel Kiener dans son ouvrage, Camille Fauré n'a jamais fabriqué un seul émail de sa vie.

Dans son atelier de la rue des Tanneries, le jeune entrepreneur en peinture fraîchement installé à Limoges dans les années 20 s'est un peu comporté comme un mécène.

En créant un atelier d'émaux "artistiques" parallèlement à son activité prinicpale il a recruté les meilleurs talents, souvent des dessinateurs en porcelaine. Puis il a laissé libre court à leur créativité.

une des plus belles pages de l'histoire millénaire de l'émail de Limoges


Ces « mains » demeurées jusqu’à présent anonymes vont écrire en quelques années l’une des plus belles pages de l’histoire millénaire de l’Émail de Limoges, et l’une des plus étonnantes de la période "Art Déco" européenne.

Pendant très longtemps, les émaux de l'atelier Fauré ont été ignorés des critiques d'art, méprisés par les revues spécialisées. Une époque bel et bien terminée.

Dans les années 20, et surtout dans les années 30, à la grande époque de l'Art Déco, les hommes et les femmes de l'atelier Fauré vont créer des objets qui aujourd'hui encore sont reconnaissables au premier coup d'œil.

L'historien Michel Kiener a voulu leur consacrer un ouvrage pour raconter leur histoire mais aussi celle des émailleurs anonymes qui les ont créés.

Il a retrouvé des documents inédits, des série de gouaches, des projets de travail où l'on peut voir naître les futurs vases Fauré, étonnants de modernité.

« Les émaux art déco de l’atelier Fauré » ed. Culture et Patrimoine

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus