Pas de foire-exposition à Limoges en 2024 : face à "un modèle économique en train de disparaître", un concept à réinventer

Habituellement organisée lors des longs week-ends de mai, la foire-exposition de Limoges n'a pas lieu en 2024. L'organisateur qui avait repris la gestion de la foire, n'a pas enregistré le succès escompté pour cette manifestation. Une édition en 2025 est prévue et la majorité municipale croit toujours au potentiel de cet événement qui a été, longtemps, une institution en Haute-Vienne.

Créée en 1922, la foire-exposition de Limoges fut, durant longtemps, une institution en Haute-Vienne, attirant, sur quelques jours, plus de 100 000 visiteurs. Mais les temps changent et les usages aussi : internet, l'inflation, le covid, beaucoup de facteurs expliquent un essoufflement de cet événement que nous avions déjà constaté en 2019.

Après une édition 2023 à seulement 45 000 visiteurs, l’organisateur Xavier Marbouty a décidé de faire une pause en 2024. Selon lui, ce manque de succès a plusieurs raisons. "Je pense que c'est un modèle économique qui est en train de disparaître et qu'il faut trouver les solutions pour le maintenir en vie, explique-t-il. On est quand même sur un territoire avec un tissu économique qui n'est pas aussi large que ça et on est dans une conjoncture où il est tout de même difficile de mobiliser les énergies des entreprises pour prendre des stands."

durée de la vidéo : 00h01mn58s
Habituellement organisée lors des longs week-ends de mai, la Foire-exposition de Limoges n'a pas lieu en 2024. L'organisateur qui avait repris la gestion de la foire, n'a pas enregistré le succès escompté pour cette manifestation. Il propose de refaire cette édition en 2025, mais de nouveaux éléments pourraient intervenir concernant l'avenir de cet événement qui fut longtemps une institution en Haute-Vienne ©C. Descubes / P. Coussy / C. Reynard

À lire aussi : EN IMAGES. La première foire-exposition à Limoges en 1922

Une bonne recette perdue ?

À partir de 1988, Jean-Pierre Loustaud, a été durant vingt-quatre ans à la tête de la Foire-Expo. Il a vu défiler jusqu’à 120.000 visiteurs, mais il avait une recette : chaque année, accoler à cet événement un thème culturel très fort comme l’Égypte, le Mexique ou Pompéi. "La première année qui a suivi mon départ, se souvient Jean-Pierre Loustaud, les thèmes ont été supprimés et ça s'est tout de suite senti puisque 20 à 25 000 visiteurs ont manqué à l'appel. Les conditions ont changé, c'est sûr, mais si je devais faire un conseil facile, c'est de dire : trouvez un événement exceptionnel qui se produise sur la foire et qui incite à y venir."

Si je devais faire un conseil facile, c'est de dire: trouvez un événement exceptionnel qui se produise sur la foire et qui incite à y venir.

Jean-Pierre Loustaud, ancien responsable de la Foire-Exposition de Limoges

France 3 Limousin

Du côté de la mairie de Limoges, Sarah Gentil, l’élue chargée de l’organisation, pense que la Foire a encore sa place tous les ans à Limoges : "Nous avons eu un professionnel des foires-expositions qui, lui, pense qu'il y a un vrai potentiel à Limoges, qui croît, comme avec M. Loustaud, qu'avec un thème fort, qui va venir aussi avec ses marchands puisqu'il a un réseau, on peut relancer la foire-exposition". 

Dès 2016, la question du bâtiment du parc des expositions - déjà jugé vieillissant - s'était d'ailleurs posée. Lors de sa première campagne électorale, le maire de Limoges Emile-Roger Lombertie (LR) s'était d'ailleurs engagé à créer "une nouvelle cité des congrès" dans son programme.

Un projet qui n'a finalement pas vu le jour jusqu'à présent. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité