Patinage artistique : les jeunes talents de la danse sur glace sont à Limoges

La troisième journée du Tournoi de France de danse sur glace est organisée ce week-end à la patinoire de Limoges. 20 couples et 94 solos sont rassemblés. Parmi les participants, de nombreux jeunes espoirs.

C’est une discipline aussi belle qu’exigeante : les spécialistes français de la danse sur glace sont réunis ce week-end à Limoges.

Dès 3-4 ans

De nombreux jeunes glissent sur la piste pour présenter leur travail, fruit de longs entraînements dès le plus jeune âge. Fabienne Jarry-Coulaud présidente du Limoges sporting club de glace, détaille : "On fait de la détection le plus tôt possible, vers 3-4 ans. A 6 ans et demi - 7 ans, on commence à voir les prédispositions, et si toute les conditions sont réunies, on propose aux enfants de rentrer dans la compétition nationale à moins de 10 ans."
Les jeunes patineurs doivent avoir une grande motivation.

Ce qui est contraignant, c’est que les entraînements sont à 6 h et demi le matin, puis entre midi et deux, puis quelquefois en plus le soir.

Fabienne Jarry-Coulaud, présidente du Limoges sporting club de glace

France 3 Limousin

Deuxième famille

Pas de quoi décourager Safya, Valentine et Amélie, trois petites danseuses de 10 ans, originaires de Limoges et qui sont montées sur le podium. Valentine explique : "Je fais ça depuis que je suis toute petite, j’adore, c’est comme si c’était ma deuxième famille."

Un peu plus âgés, Annabelle Reffet et Léopold Hernandez Dacquin dansent en couple depuis quatre ans. Cela demande aussi beaucoup de travail, et une bonne entente, comme l’explique Annabelle : "La première année, on ne se connaissait pas trop. Les deux du milieu, il n’y avait pas une super relation, donc c’était compliqué. Là, ça va beaucoup mieux, et on progresse plus vite quand on est ensemble."

"Il faut venir essayer"

Le résultat est souvent impressionnant. Reste à attirer des jeunes, et notamment des garçons. L’ancien champion du monde Olivier Schoenfelder est optimiste : "Il faut venir essayer. Les clubs de hockey attirent plus les garçons, mais ceux qui essayent la danse sur glace trouvent ça bien, et au bout du compte, on a de très bons garçons en France".

La compétition se poursuit ce dimanche 26 février jusqu’à 16 heures.