Plan de relance : Bruno Lemaire à l'écoute des remontées de terrain à Limoges

Le ministre de l’Economie était en Haute-Vienne vendredi 7 mai 2021 dans le cadre du déploiement du plan de relance d’après crise sanitaire. Dans ce cadre, il a tenu à rencontrer le maire de Limoges. 

Bruno Lemaire à la cantine de Peyrilhac
Bruno Lemaire à la cantine de Peyrilhac © Camille Chignac

L’objectif des 100 millions d’euros du Plan de Relance du gouvernement est de doper l’économie après la pandémie de Covid 19. Bruno Lemaire, ministre de l’Economie, et Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes Publics, se sont dans un premier temps rendus à Peyrilhac en Haute-Vienne. 

Dans ce village, la mairie, l’école et la cantine ont besoin d’une petite rénovation. D’après Claude Compain, le maire, “il y a des déperditions de chaleur. On va remplacer les portes et les fenêtres grâce aux 14 000 euros de la subvention. Notre commune n’aurait jamais pu financer ça toute seule”. 

Cet argent va permettre de faire travailler des entreprises locales. Certaines d’entre elles ont directement reçu une subvention. C’est le cas de Catalent, basée dans la zone industrielle nord de Limoges. Cette société va recevoir 1,8 millions d’euros pour se réorienter dans les essais thérapeutiques et procéder à de nombreuses embauches. 

 

Le ministre de l’Economie indique que le plan de relance a déjà généré 9000 projets partout en France.  

Vous avez à l’heure actuelle un tiers des crédits, plus de 30 milliards d’euros sur les 100 milliards, qui sont déjà engagés partout sur le territoire pour accélérer la relance économique et la création d’emplois.  

Bruno Lemaire, ministre de l’Economie 

 

Bruno Lemaire chez Catalent
Bruno Lemaire chez Catalent © Samuel Chassaigne

 

Bruno Lemaire a profité de son passage à Limoges pour se rendre au centre des Finances publiques, lauréat du programme énergétique de France relance pour 10 millions d’euros. 

 

Déjeuner avec Emile Roger Lombertie 

Au micro de Camille Chignac dans le journal de la mi-journée sur France 3 Nouvelle-Aquitaine, il a précisé : “Dès cet été, nous lancerons une grande consultation économique. Je rencontrerai des économistes, les partenaires sociaux, les représentants patronaux et les élus locaux pour voir comment ils jugent la situation économique du pays”. 

Il a d’ores et déjà tenu à déjeuner en tête à tête avec Emile Roger Lombertie. Le maire de Limoges a senti le ministre “très inquiet et à l’écoute des remontées de terrain”. Le gouvernement redoute que certaines sociétés mettent la clé sous la porte à cause de la crise sanitaire.  

Il veut détecter les entreprises en difficulté du fait du Covid pour qu’elles puissent rapidement toucher des aides et ne s’écroulent pas. Je lui ai parlé de la société Starplast qui veut créer une unité de production nouvelle et embaucher du personnel. 

Emile Roger Lombertie, maire de Limoges 

 

Le maire a profité de l’oreille attentive du ministre pour lui parler de la rénovation du CHU Dupuyren 1 à Limoges pour 260 millions d’euros. Il s’agit de rendre le bâtiment historique de l'hôpital moderne et éco-responsable pour améliorer le confort du personnel et des malades et par la suite embaucher du personnel. 

En fonction de ses consultations estivales, le gouvernement ajoutera un plan d’investissement au plan de relance en septembre prochain. Il s’agira de booster un peu plus la croissance si nécessaire. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie politique covid-19 société