Première année de médecine : 11 ans de tutorat à Limoges

Depuis 2007, les étudiants en première année commune aux études de santé (PACES) bénéficient d'un tutorat. Des étudiants plus aguerris les aident dans leur insertion et leur quotidien au sein de l'université. 

Les p'tits nouveaux sont arrivés... Les 500 primo-étudiants inscrits en PACES (première année commune aux études de santé) bénéficient à Limoges d'une période de pré-rentrée entre le 20 et le 31 août. Une période pendant laquelle ils vont appréhender le monde universitaire et surtout découvrir ce qui les attend !

Ils deviendront peut-être médecins, kinésithérapeutes ou dentistes mais il va falloir s'accrocher. Pour les aider à prendre un bon départ et les soutenir tout au long de l'année, un système de tutorat a été mis en place. Depuis 2007, des deuxième et troisième années partagent leur expérience avec ces jeunes étudiants. La PACES, une période d'études très difficile, sanctionnée par un diplôme qui l'est tout autant.

Les amphithéâtres, les cours débités par un professeur qui n'aura pas le temps de revenir sur une notion complexe, les tuteurs ont pour objectif de faciliter l'insertion des novices dans la vie universitaire et leur apporter un soutien dans leur formation. Ces tuteurs sont volontaires, indemnisés par quelques dizaines d'euros par semestre. Ils sont 80 à avoir accepté la mission. Non seulement ils organisent cette pré-rentrée mais tiendront des permanence de soutien tout l'année, 5 jours par semaines, de 18h à 20h.  
Explication de Joseph Maslen, tuteur-étudiant 3e année de médecine à Limoges. Depuis 2007, les étudiants en première année commune aux études de santé bénéficient d'un sytème de tutorat.

En France, environ 20 % des étudiants de première année de médecine passent en deuxième année. Il faut dire que la sélection est rude car les places sont limitées par le numerus clausus (nombre limité de places en 2e année). A Limoges, le numerus clausus est fixé à 245 étudiants sur l'ensemble des filières PACES (145 en médecine, 18 en maïeutique, 14 en chirurgie dentaire et 68 en pharmacie).  
 

 



 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité