Le ras-le-bol des enseignants du lycée Saint-Exupéry de Limoges

L'interpellation de 3 élèves au lycée Saint-Exupéry de Limoges vendredi 27 avril révèle un climat de tension dans cet établissement professionnel. Syndicats et corps enseignant dénoncent des incivilités quasi-quotidiennes et demandent des moyens supplémentaires.  

Tensions grandissantes au sein du lycée professionnel Saint-Exupéry de Limoges
Tensions grandissantes au sein du lycée professionnel Saint-Exupéry de Limoges © Frédérique Bordes
Menaces et altercations à l'arrêt de bus près du lycée Saint-Exupéry de Limoges jeudi dernier 26 avril. Une arme factice de type air soft avait été introduite ensuite au sein de cet établissement professionnel qui forme aux métiers de l'automobile. Des tensions entre groupes de lycéens sont fréquentes.

Des jeunes des quartiers de Beaubreuil, la Bastide, la ZUP ne s'entendent pas. Dès fois, il y a des bagarres, parfois ils sortent des armes dans le bus...des vraies... Un élève de CAP Transport routier.

Des incivilités mal vécues également par les jeunes filles, minoritaires dans ce lycée. Certaines d'entre elles dénoncent un manque de limites, des propos et attitudes vulgaires voire violents. Voitures rayées, crachats sur les portières, les enseignants sont également victimes de cette situation dégradée.

C'est comme du harcèlement moral. On crie aussi mon nom dans les couloirs à longueur de temps. Psychologiquement, c'est très compliqué. Aurélie Walter

Selon les enseignants, les deux postes d'assistants d'éducation débloqués par le rectorat ne suffisent pas. Il faudrait des moyens supplémentaires, notamment pour dédoubler certaines heures de classes, et être plus nombreux face aux élèves.
Le ras-le-bol des enseignants du lycée Saint-Exupéry de Limoges


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers éducation société