• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Remous autour de la nouvelle gestion des trains à Limoges

La gare de Limoges devrait perdre de son influence. / © France 3 Limousin
La gare de Limoges devrait perdre de son influence. / © France 3 Limousin

Nous l’évoquions la semaine dernière : la SNCF souhaite modifier l’organisation de ses centres opérationnels de production. La gestion de Limoges pourrait être déplacée à Bordeaux. Le maire de Limoges a écrit au président de la SNCF pour faire part de son inquiétude.
 

Par François Clapeau

Les centres opérationnels de production de la SNCF gèrent le trafic de tous les trains de voyageurs, la ligne Paris-Limoges-Brive et les TER.  

C’est Benoit Lematelot, secrétaire UFCM CGT cheminots de Limoges, qui nous expliquait le 15 mai dernier l’organisation actuelle : "Il y a en Nouvelle Aquitaine deux centres opérationnels de production, un à Bordeaux et un à Limoges. Dans tous les cas, il y aura désormais un centre unique"

Pour l’heure, le scénario qui se dessine est celui d’une nouvelle répartition des missions entre Limoges à Bordeaux, avec une dizaine de postes transférés de Limoges vers la capitale de Nouvelle Aquitaine.
Bordeaux s’occuperait du suivi des trains et de la gestion des incidents.

Pour Benoit Lematelot, "On complique encore le système, à prendre des décisions loin du terrain où on n’a pas la connaissance."
Selon lui, l'ex Limousin sera moins bien traité que l’ex Aquitaine :
 


Le maire de Limoges, Emile-Roger Lombertie, dit avoir appris cette décision dans la presse.
Dans une lettre, il fait part de sa préoccupation au président de la SNCF, Guillaume Pépy. Il parle "d’un sale coup" : "Ça fera partie des données que nous colligerons dans l’observatoire de la nouvelle régionalisation et de ses effets négatifs sur la vie à Limoges."
 

 

Sur le même sujet

Le concours de peinture du Cadre d'or à Périgueux

Les + Lus