Risques au volant, des chiffres qui font froid dans le dos

De nombreux cas de conduites à risque sur les routes de France et du Limousin. Plusieurs individus ont comparu ce matin à la barre du tribunal correctionnel de Limoges. Sur fond d'alcool et de consommation de drogues. Et les peines sont de plus en plus répréssives.
© France 3 Limousin
Selon une enquête inédite de la prévention routière sur le comportement des Français au volant, 33 % des habitants de Nouvelle-Aquitaine déclarent prendre la route après avoir trop bu...

Pourtant comme nous le rappelle  Philippe Jourde, responsable du comité Haute Vienne de la Prévention Routière :

Avec 0.5 grammes d'alcool par litre de sang on multiplie par deux les risques d'accidents. Avec 0.8 grammes on les multiplie par 10 et avec 1.2 grammes on les multiplie par 32 !

Concernant les stupéfiants, 7% des néo-aquitains concèdent prendre le volant en ayant consommé du canabis.

Pour la vitesse, pas vraiment de surprise, 74% des personnes interrogées avouent ne pas toujours respecter les limitations...

Ce matin au tribunal de Limoges, une dizaine de convocations pour ces mêmes délits. Avec la prodécure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité, les dossiers sont traités plus rapidemment, mais les peines sont difficilement aménageables. Et pour les contrevenants cela peut coûter très très cher comme nous le rappelle Maître Catherine Dupuy avocate au barreau de Limoges :

L'amménagement du permis n'est plus possible, en cas de récidive c'est automatiquement une annulation du permis, il faut le repasser. C'est une sanction finanicère, il faut financer un nouveau permis, payer la ou les amendes, il faut aussi payer le droit fixe de procédure.

Et puis autres infractions de plus en plus répandues : il y aurait en France 680 000 conducteurs sans permis de conduire et 800 000 sans assurance.
 
Conduites à risque





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité