• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le scorbut est de retour dans les villes

© pexels.com
© pexels.com

Maladie des marins au XVe siècle, on la pensait disparue et pourtant, plusieurs études, dont une menée par une équipe du CHU de Limoges,  montrent que le scorbut refait son apparition dans les villes des pays riches en raison des mauvaises habitudes alimentaires.

Par Hélène Abalo

Le scorbut résulte d'une forte carence en vitamine C. "Maladie des marins" identifiée au XVe siècle, elle touchait les équipages des voyages au long cours qui n'avaient pas d'apport suffisant en acide ascorbique. Les navires ont donc chargé à bord des provisions de fruits frais, ou encore d'oignons puis l'invention de la conserve a permis d'équilibrer le régime alimentaire des marins. Mais le scorbut n'a jamais totalement disparu, il fait même un retour significatif dans les villes des pays riches.

Evoquée dans un article du Figaro, une  étude a effectivement été publiée par une équipe du CHU de Limoges en 2015 : sur 63 patients dont l'âge moyen était de 47 ans présentant des carences en vitamine C, 10 cas de scorbut ont été diagnostiqués. Parmi ces 10 cas précise l'étude, " trois patients étaient sans emploi, trois ne prenaient pas trois repas par jour, trois étaient éthyliques chroniques, un cas avait une pathologie psychiatrique (encéphalopathie de Gayet-Wernicke), un avait un cancer (corticosurénalome), neuf avaient d’autres carences vitaminiques, dont un en vitamine K. Aucun décès n’a été constaté et l’évolution des patients avec scorbut a été favorable sous supplémentation vitaminique."
 

Australie et Québec

Jenny Gunton, directrice du Centre de recherches sur le diabète, l'obésité et l'endocrinologie de l'Institut Westmead de Sydney s'est également penchée sur la question lorsque plusieurs de ses patients ont présenté des plaies qui ne guérissaient pas.
"Quand je les ai interrogés sur leur régime alimentaire, une personne ne mangeait que très peu, voire pas de fruits ou de légumes frais, les autres mangeaient des légumes mais les faisaient trop cuire, ce qui détruit la vitamine C", a-t-elle expliqué à l'AFP.
"Cela montre qu'on peut manger beaucoup de calories sans consommer suffisamment de nutriments". Le scorbut a été diagnostiqué chez 12 patients, tous guéris après une cure de vitamine C.

Le 3 décembre 2016, le site lapresse.ca révèle qu'en 2014 et 2015, deux patients ont été atteints de la maladie au Québec et qu'une trentaine de personnes recevraient chaque année un traitement pour une carence en acide ascorbique.

 
La malbouffe

Pourquoi ce retour du scorbut ? A cause des mauvaises habitudes alimentaires. Selon l'étude australienne, les origines sociales ne semblent pas jouer de rôle dans la prévalence de la maladie. Les personnes ayant de mauvaises habitudes alimentaires se retrouvent parmi toutes les classes sociales. Le manque voire l'absence de fruits et légumes dans l'alimentation peuvent rapidement conduire à des carences. Une alimentation équilibrée suffit à prévenir l'apparition de la maladie.

 
Brocolis !

La vitamine C est indispensable à la fabrication du collagène, élément nécessaire à la formation du tissu conjonctif. Les carences peuvent provoquer des hématomes, des hémorragies de la peau et des gencives, des douleurs articulaires, des défauts de cicatrisation et, à terme, la mort. On trouve la vitamine C dans des fruits ou légumes comme les oranges, les fraises, les brocolis etc.
 
Avec ce retour du scorbut, les médecins vont devoir penser à ses symptômes lors de leurs consultations. L'étude limougeaude précise en effet que le scorbut est aujourd’hui sous-diagnostiqué.


 

Les principaux symptômes du scorbut

  • Fatigue
  • Lésions des gencives 
  • Déchaussement des dents 
  • Saignements de nez  
  • Hémorragies  

Sur le même sujet

Pascal a retrouvé son chien Gribouille

Les + Lus