Sécurité : la police monte la garde avec l'Opération Tranquillité Vacances

Il est possible pour les vacanciers de faire surveiller leur résidence par les forces de l’ordre dans le cadre de l’Opération Tranquillité Vacances. Cette année, à Limoges, la police municipale vient en renfort de la police nationale pour assurer la sécurité des logements.

Pour partir en vacances l'esprit tranquille il est possible de demander à la police de surveiller son logement. Comment ? Par l'entremise du dispositif Opération Tranquillité Vacances mis en place durant la période estivale.

Ce programme a pour objectif de dissuader les tentatives de cambriolages durant votre absence par l'intermédiaire de rondes de surveillance effectuées par la police. Les patrouilles se rendent au domicile et contrôlent l'intégrité des résidences, vérifient s'il n'y pas de traces d'effractions et effectuent des enquêtes de voisinage. En place depuis 1974 à Limoges, le dispositif s'étend désormais à plusieurs communes

La police municipale en renfort 

Cette année encore, l'Opération Tranquillité Vacances est proposée aux habitants de Limoges. L'inscription, sur liste, est gratuite. Il suffit de se rendre au commissariat pour y remplir une fiche d'inscription ou d'y adresser un courrier mentionnant les coordonnées exactes du domicile (nom prénom, adresse, numéro de portable joignable ou identité d'une personne à joindre en cas d'urgence), dates de départ et dates de retour, ainsi que les particularités de l'habitation. 

De manière aléatoire, les effectifs de police font des passages et laissent systématiquement une fiche signalant leur passage. Nouveauté cette année, la police municipale vient renforcer le dispositif, à Limoges, permettant ainsi de multiplier les tours de garde. Et cela semble efficace. Sur les 1500 logements surveillés chaque année à Limoges et les communes alentours, un seul cambriolage est à déplorer

VIDEO - Sécurité : la police monte la garde avec l'Opération Tranquillité Vacances

durée de la vidéo : 00h01mn46s
Reportage de Gwenola Berriou et Éric Proença-Pina. Montage : Marion Haranger ©INA

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité