"Tout le monde est soulagé de cette décision." Accord au Limoges CSP, les élus réagissent

Par un communiqué, la Ligue nationale de Basket a indiqué avoir reçu le recours gracieux qui doit permettre au CSP de rester dans l’élite. Céline Forte et Lionel Peluhet seront reçus par la DNCCG mercredi  12  juin, pour présenter les documents comptables et le projet sportif. Dès ce dimanche, le soulagement était le mot d'ordre chez les élus.

"Cette reprise du CSP, c'est une des solutions potentielles les plus cohérentes et je suis très heureux pour Céline Forté qu'elle sorte par le haut et qu'elle ne coule pas avec le club et je remercie Lionel Peluhet et Céline Forté d'avoir eu l'intelligence de se mettre en valeur réciproquement." 

Par ces mots, ce dimanche 9 juin, le maire de Limoges, Emile Roger Lombertie fait part de son soulagement après la confirmation, par la Ligue nationale de basket, d'un "recours gracieux de la part du club de Limoges CSP". Un communiqué qui précise également que l'instance a été informée "d'un accord écrit et signé de prise de contrôle de la SASP Limoges CSP par Monsieur Lionel Peluhet".

À lire aussi : Limoges CSP : un accord pour la reprise enfin signé, le club a rendez-vous avec son nouveau destin mercredi

L'élu qui, quoi que soulagé, commence déjà à penser à l'après, avec Lionel Peluhet : "C'est quelqu'un qui à priori a un pedigree et un CV qui permettent de lui faire confiance. Après, le challenge pour lui, ça va être de passer la DNCCG et d'avoir l'accord de la BetClic élite. Bon, à priori tout devrait bien se passer. Après, derrière, ça va être de construire une équipe... nous avons perdu deux, trois mois de structuration potentielle, mais je pense que tout le monde est soulagé de cette décision.

durée de la vidéo : 00h01mn45s
Par un communiqué, la Ligue nationale de Basket a indiqué avoir reçu le recours gracieux qui doit permettre au CSP de rester dans l’élite. Céline Forte et Lionel Peluhet seront reçus par la DNCCG mercredi 12 juin pour présenter les documents comptables et le projet sportifs. Dès ce dimanche, le soulagement était le mot d'ordre chez les élus. ©Nicolas Chigot - Mathilde Leconte - France 3 Limousin

Même son de cloche au département : "On l'attendait depuis longtemps, je pense, ce retour à la raison. Il y avait deux propositions, une proposition sérieuse d'une personne qui a donné des informations, des garanties. De l'autre côté, il y avait un petit peu d'irrationnel", confirme ainsi Thierry Miguel, vice-président du conseil départemental de la Haute-Vienne. "Même si ce n'est pas le rôle des collectivités territoriales de faire de l'ingérence dans la gestion des clubs, je crois qu'il était important pour nous de donner notre avis et d'aller vers la proposition qui nous semblait la plus sérieuse", a-t-il ajouté. 

À lire aussi : Limoges CSP : les négociations entre Céline Forte et Lionel Peluhet pourraient aboutir dans la soirée

"La route va être longue"

"On attendait tous qu'il se passe quelque chose dans le bon sens. Après, c'est le début d'une nouvelle aventure, confie ainsi Sylvie Rozette, adjointe en charge des sports à la mairie de Limoges (...) Il y a quelques moyens certains qui arrivent, mais il va falloir aussi agréger de la compétence et restructurer ce club ; trouver des joueurs pour faire une équipe performante la saison prochaine et restaffer à nouveau ce club au niveau administratif, financier, commercial. Il y a un gros boulot à faire, la route va être longue. 

Pour l'élue, Lionel Peluhet possède de nombreuses qualités : il connaît bien ce club, car partenaire depuis plus de vingt ans, très "carré, structuré, organisé", et il a "une vision pour le club". La confiance est donc de mise dans cette nouvelle direction.  

Reste tout de même une étape importante avant de lancer les projets : l'audition du 12 juin prochain pour obtenir le feu vert de la DNCCG. Il sera synonyme du retour des subventions bloquées : 90 000 euros pour le département, 400 000 pour la mairie. Une bouffée d’oxygène pour permettre au club de repartir du bon pied.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité