"On croit en ce club et on croise les doigts" : le compte à rebours est lancé pour l'avenir du Limoges CSP

La présidente du club de basket a jusqu'au samedi 8 juin minuit pour trouver un partenaire financier capable de remettre le club à flot, déposer un recours gracieux devant la DNCCG et obtenir le maintien du club en Betclic Elite. À moins de 24h de cette date butoir, tout Limoges retient son souffle et le sujet est au cœur des conversations dans le cadre du tournoi de basket 3/3 qui a débuté ce 7 juin.

"Il y a forcément un stress pour savoir où est-ce qu'on va évoluer l'année prochaine, mais on croit en ce club et on croise les doigts" déclare Melvin Coudray, espoir du Limoges CSP.

L'avenir du club, c'est le sujet majeur des conversations autour des terrains du tournoi de basket 3x3 qui a débuté ce vendredi 7 juin au cœur de Limoges "On attend des réponses forcément, et on reste positif parce qu'on sait que c'est Limoges, c'est pas n'importe quel club", poursuit Bryan Chrétien, lui aussi membre de l'équipe espoir du club phare de la ville.

On espère que chacun, à son niveau, va prendre les meilleures décisions pour l'avenir du Limoges CSP.

Bertrand Parvaud

responsable opérationnel du Limoges CSP

La jeunesse conserve l'espoir d’un maintien dans l’élite du basket français, et les plus expérimentés, eux aussi, croisent les doigts : "On a toujours des craintes. Mais c'est aussi la peur qui fait avancer, donc aujourd'hui à notre niveau, on fait ce qu'on a à faire et on espère que chacun à son niveau va prendre les meilleures décisions pour l'avenir du Limoges CSP", affirme Bertrand Parvaud, responsable opérationnel du Limoges CSP.

Il reste un peu plus de 24h à Céline Forte pour déposer un recours gracieux devant la DNCCG et obtenir le maintien du club en Betclic Élite.

Je lui conseille de trouver une solution, avec un repreneur sérieux, et crédible.

André Sardain

ancien président de l'association CSP

Avant demain minuit, elle doit avoir trouvé un partenaire financier capable de remettre le club à flot, après quatre années de gestion lourdement déficitaire.

"Céline ne peut pas laisser tomber le club. par rapport à tout ce que son mari a fait, par rapport à tout ce que les dirigeants ont fait par le passé. Et même par rapport à ce qu'elle a fait elle aussi. Elle l'a fait de bon cœur et je lui conseille de trouver une solution, avec un repreneur sérieux et crédible", déclare l'ancien président de l'association CSP André Sardain.

Selon nos informations, Céline Forte et Lionel Péluhet auraient, ce vendredi, renoué contact.

Le 27 mai dernier, la présidente du Limoges CSP avait officiellement refusé l'offre de rachat du club par le cadre du groupe Intermarché, partenaire privé principal du Limoges CSP.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité