Trois ans après la catastrophe de Brétigny, un hommage sera rendu aux victimes à Limoges

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gwenola Beriou
Le 12 juillet 2013, un train déraille en gare de Brétigny-sur-Orge.
Le 12 juillet 2013, un train déraille en gare de Brétigny-sur-Orge. © AFP / Kenzo Tribouillard

Le 12 juillet 2013, le déraillement d'un train Paris-Limoges faisait sept morts et plusieurs dizaines de blessés. Ce mardi 12 juillet 2016, trois ans après, deux cérémonies auront lieu simultanément en fin d'après-midi, dans les gares de Brétigny-sur-Orge et de Limoges.

C'est la première fois que Limoges est associée aux commémorations de cet événement tragique.
A 18h15, une cérémonie en hommage aux victimes de la catastrophe ferroviaire se déroulera dans le hall de la gare de Limoges-Bénédictins.
Une plaque commémorative sera dévoilée, en présence du vice-président de l'association Entraide et Défense des victimes de la catastrophe de Brétogny, du maire de Limoges, du président délégué du directoire de la SNCF et du préfet de la Haute-Vienne.

Au même moment, à partir de 18h30, une cérémonie d'hommage aux victimes se déroulera sur le parvis de la gare de Brétigny-sur-Orge, dans l'Essone, en présence de Juliette Méadel, secrétaire d'État chargée de l'Aide aux victimes.

Trois victimes limousines

Il y a 3 ans, le vendredi 12 juillet 2013, le soulèvement d'une éclisse générait une des plus grandes tragédies férroviaires que la France ait connues.
Le déraillement d'un train Paris-Limoges, en gare de Brétigny-sur-Orge, causait la mort de sept personnes, dont trois originaires du Limousin.

La responsabilité de la SNCF

Trois ans après, l'enquête a révélé de nombreuses failles au niveau de la maintenance et de l'entretien des voies.
Plusieurs rapports d'experts ont pointé la responsabilité de la SNCF dans cette tragédie, ainsi que la dissimulation volontaire de certains éléments.
La SNCF qui a, par ailleurs, été mise en examen, avec SNCF Réseau (ex-Réseau Ferré de France)  pour homicide et blessures involontaires dans le cadre de l'information judiciaire.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.